Concert
19 août 2018
Shame honore son « nouveau morceau » à la Route du Rock
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Shame honore son « nouveau morceau » à la Route du Rock

Le groupe anglais Shame teste un nouveau morceau sur scène cet été. Les festivaliers de la Route du Rock ont pu l’entendre vendredi. Il est un peu plus calme que les autres. Un peu seulement.

« This is a new song ». Les groupes ne prennent pas toujours la peine de prendre le public à témoin quand ils testent une nouvelle chanson sur scène. Mais les festivaliers de la Route du Rock ont eu droit à cette information, vendredi, quand Shame a entrepris de jouer le nouveau morceau qu’il teste de temps en temps depuis la fin du mois de juin. Il l’avait déjà joué au Festival de Standon Calling fin juillet.

Dans le reportage que nous avons consacré au groupe dans notre numéro 210, le batteur Charlie Forbes nous avait expliqué que le groupe — qui poursuit une tournée mondiale quasiment discontinue depuis janvier — avait composé deux nouvelles chansons en 2018. Human for a Minute et une autre sans nom de baptême. C’est celle-ci que les Londoniens ont exécutée sur la Scène des Remparts et elle n’a toujours pas de nom, s’est excusé Charlie Forbes auprès de Magic samedi.

Il est beaucoup trop tôt pour savoir si ce morceau préfigure de ce que sera le deuxième album du groupe, dont la composition a vocation à commencer à septembre, avant une nouvelle tournée d’automne, et à se poursuivre en 2019. Mais il donne à entendre un son moins rugueux que sur l’excellent Songs of Praise, paru en janvier et qui offre la matière aux prestations incandescentes du groupe.

Ce nouveau morceau est assez long (4 minutes 50), se base sur un arpège de guitare aigu et cristallin, qu’accompagne une partie de batterie à contre-temps avec cymbale ouverte et son de cloche à vache, teinté de disco. Le chanteur Charlie Steen parle à travers un flow parfois proche du rap, plus qu’il ne chante. Le morceau connaît deux pics d’énergie plus rock au milieu. Dans ce qui restait, avant dimanche, comme le concert le plus énergique du festival malouin, le morceau a été bien accueilli par les festivaliers. Shame ne rejouera pas en France avant une date à l’Élysée Montmartre le 14 décembre.

Texte et photos : Cédric Rouquette

Voir aussi : 
Les déluges soniques et émotionnels de Shame (janvier 2018)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter