En écoute
29 août 2017
Les 5 shows qui nous ont le plus émus à Rock en Seine
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Les 5 shows qui nous ont le plus émus à Rock en Seine

Pour des raisons différentes, Her, PJ Harvey, Slowdive, The Shoes et Car Seat Headrest seront nos meilleurs souvenirs de l’édition 2017 de Rock en Seine.

Bien sûr, The XX (notre couv’ du #203) ont clos le festival sous une ovation méritée. Evidemment, Timber Timbre, Girls in Hawaii ou Franz Ferdinand ont fait bouger nos corps et nos pensées, comme prévu. Mais au moment de faire le tri entre des souvenirs à chaud, nous retenons cinq autres noms de l’éditio©n 2017 de Rock en Seine.

  1. Her, célébration de la vie et de la musique

© Olivier Hoffschir

Une nouvelle tragique a placé le duo rennais Her au coeur de l’actualité pop cet été : la disparition de son co-fondateur Simon Carpentier, à 27 ans, emporté par un cancer. Victor Solf, orphelin de son pote de lycée, n’a rien changé à la volonté de son partenaire : il fallait assurer à Rock en Seine, faire en sorte que la musique l’emporte sur la mort, permettre au groupe de continuer à parler aux âmes malgré la tragédie. La scène du Bosquet était trop étroite pour accueillir les flots d’amour et de soutien que le public francilien avait décidé de transmettre à Victor Solf et ses musiciens, samedi après-midi. Ils ont livré performance habitée, secouant leurs corps engourdis par le chagrin d’une énergie bouleversante. C’était un soir où la vie était plus grande que la musique. Inoubliable.

Leur actualité : HerTape #2 est sorti en avril chez Barclay, concert au Bataclan le 5 décembre

2. PJ Harvey, la grâce ténébreuse

© Christophe Crenel

Pas moins de neuf musiciens sont désormais mobilisés pour servir sa vision musicale. Parmi eux, Mick Harvey et John Parish, plus souverains que jamais aux guitares aux guitares. Tête d’affiche de l’édition 2017, PJ Harvey a survolé la scène et son saxophone samedi soir sur la grande scène. Entre les temps forts de son Hope Six Demolition Project et quelques classiques interprétées avec moins de sauvagerie et plus de grâce (To Bring You My Love, Down By The Water), la Britannique a proposé un set rôdé mais intense, où quelques traces de son sous-estimé chef-d’oeuvre White chalk (2007) ont pu s’insérer pour notre considérable. Immense artiste.

Son actualité : PJ Harvey défend The Hope Six Demolition Project (Islands, 2016) jusqu’à la fin de l’année et jusqu’en Amérique du Sud

3. Slowdive, un bain de lumière

© Victor Picon

C’était dimanche au moment de la tombée de la nuit. Les organisateurs avaient bien calé leur coup. Pour passer du jour à la nuit, ils ont offert à une foule compacte et hypnotisée le rock planant et lumineux de Slowdive. Doté d’une force irrésistible, leur set nous a quelque fois rappelé que ce média ne s’appelle pas « Magic » pour rien. Et on vous jure qu’ils n’ont pas trop regardé leurs chaussures.

Leur actualité : Slowdive (Dead Oceans) est paru en mai dernier, le groupe défend l’album en Europe et aux Etats Unis  jusqu’à la fin de l’année.

4. The Shoes, trente ans de pop en une soirée

© Zélie Noreda

Le défi leur a été proposé par nos amis des Inrockuptibles : faire un DJ set capable de célébrer la magie de la pop et du rock des trente dernières années. Avec une finesse et un sens musical à couper le souffle, le duo rémois a embarqué toutes les générations avec la concours des Smiths, de Blur, de The Gossip et de quelque autres. Bonne chance à la nouvelle formule des Inrocks, qui a justifié ce set.

Leur actualité : The Shoes a trois dates annoncées en France en septembre, à Aiguillon-sur-Vie, Saint-Mathurin-sur-Loire et Montpellier

5. Car Seat Headrest, nos chouchous indie

© Olivier Hoffschir

C’était sous le cagnard, sur la scène de la Cascade, face aux irréductibles qui n’attendent pas l’heure de l’apéro pour s’abreuver de musique. Comme à La Route du Rock, Will Toledo et ses trois musiciens ont délivré un rock abrasif et intense, dans la foulée de leur Teens of Denials de 2016 (Matador Records), vingtième à nos classement des albums de l’an passé. Une seule question se pose : pourquoi si bas ?

Leur actualité : le groupe termine sa tournée européenne aux UK cette semaine.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter