Listomania
30 août 2019
Whitney, Bon Iver, Nirvana… : ça sort aujourd’hui et Magic aime
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Whitney, Bon Iver, Nirvana… : ça sort aujourd’hui et Magic aime

Avec Forever Turned Around de Whitney, i,i de Bon Iver et Live and Loud de NirvanaMagic vous a sélectionné les disques importants qui sortent ce vendredi 30 août.

 

WHITNEY – Forever Turned Around
(SECRETLY CANADIAN)

•••••°

Voilà le deuxième album de Whitney, groupe né en 2014, dans le sillage de la dislocation de Smith Western. Ce disque de onze chansons  fait la part belle à la voix d’Ehrlich, avec son émouvant falsetto, et aux somptueux arrangements de guitares et de cuivres. Onze comptines soyeuses qui donnent envie d’allumer un feu de camp et de regarder les constellations aux abords du lac Michigan.

BON IVER – i,i
(JAGJAGUWAR)


Le quatrième album du groupe de Justin Vernon poursuit les excentricités de l’Américain entamées sur 22, A million en 2016. Cet album n’emporte pas l’adhésion de toute la rédaction de Magic. Il clive, rebute et séduit avec la même intensité. Autant d’indices d’un ovni pop qui requiert votre écoute attentive pour vous faire votre propre avis.

NIRVANA  Live and Loud
(UNIVERSAL)

Kurt Cobain s’est éteint il y a vingt-cinq ans. Aujourd’hui encore, on n’en finit pas de replonger dans les méandres de la carrière fulgurante de son groupe Nirvana. Universal publie pour la première fois sur vinyle, avec “un mastering audiophile de très haut vol” (sic) un des derniers live de la formation de Seattle, le 13 décembre 1993 au Pier 48 dans leur ville d’origine, quatre mois avant le suicide du leader.

!!! – Wallop
(WARP RECORDS / BEAT RECORDS)

•••••°

Voilà presque vingt ans que les Américains originaires de Sacramento déversent sur le dancefloor leur musique chiadée, savant mélange d’électro-psycho-punk-dance assez reconnaissable avec les années. Wallop, huitième album du groupe particulièrement influencé par la redécouverte de certains sons des années 1990, démontre une fois de plus que la guitare électrique a encore de l’avenir dans la grande famille des musiques dansantes.

ALA.NI – Acca
(NO FORMAT / SONY)
•••••°

Ala.ni s’émancipe de l’étiquette rétro à la Judy Garland qui lui était collée depuis son premier LP, You and I (2016), avec un nouveau projet touché par la grâce. Le son se situe dans l’air du temps, plus urbain, aux mélodies radicalement chantantes. Alani Charal, de son vrai nom, réussit son deuxième album à la faveur de ses compositions pétillantes, toujours avec son instrument de prédilection : une voix magistrale.

FOGGY TAPES – Cogito Ergo Fog
(HOWLIN BANANA / LUNADÉLIA / LE CÈPE / LE DUDE EN PIERRE DU SQUARE DU TEMPLE)
••••°°

Après deux EPs en 2015 et 2016, les quatre Toulousains sortent leur premier album Cogito Ergo Fog, un hommage super efficace, non pas à Descartes mais à la surf-music sous acide des années 1960, de la tête aux pieds ou plutôt des cordes de guitares aux cordes vocales. Chorus, grattes chatoyantes, batterie légère et son tout droit sorti d’un studio de l’Orange County… Vous avez été les premiers à voir le clip de Here comes the Fog.

RUBIN STEINER  – Say Hello to the Dawn of Paradox
(PLATINIUM RECORDS)
••••°°

Le onzième album du Tourangeau laisse une profonde impression de cohérence avec ses débuts lếchés, aux accents presque seventies, ses tubes électroniques qui s’enchaînent, irrésistibles, et sa conclusion quasi progressive. Toutes les influences  se fondent au service d’une musique hybride, qui convoque à la fois le dancefloor et l’écoute attentive. Un nightclub dans un fauteuil, aurait pu dire Musset.

EZRA FURMAN Twelve Nudes
(BELLA UNION/PIAS)
••••°°

Pour Ezra Furman – il n’est pas le seul à le penser –, le monde, en général, et les États-Unis en particulier, vont mal. Et ça, ça lui donne envie de hurler. Ce qu’il ne se prive pas de faire sur son troisième album pour le label anglais Bella Union. Twelve Nudes est ouvertement punk : les guitares envoient des riffs brûlants, le batteur cogne comme un bûcheron, la plupart des titres tournent autour des deux minutes. Mais son énergie brute n’empêche aucunement sa finesse de s’exprimer.

MNNQNS  – Body Negative
(FATCAT RECORDS) 

••••°°

MNNQNS (prononcé «mannequins» à l’anglaise) fait allégeance au panthéon du rock à coups de guitares saturées, distorsions bien véners, riffs crissants et ce qu’il faut de sueur et d’agressivité. Le groupe a même signé avec FatCat (Animal Collective) en Angleterre (là où tout a commencé), mais ses membres sont rouennais. Cocorico ! MNNQNS, c’est d’abord du punk mais aussi de la pop. Un grand écart élevé au rang d’idéal.

ILGEN-NUR – Power Nap
(EUPHORIE RECORDS)
••••°°

«Des chansons tristes sur le fait de grandir». Voici comme l’Allemande Ilgen-Nur présente sa musique sur sa page Facebook. Ce Power Nap, premier album sorti deux ans après un premier EP, part de ses inspirations dream pop pour s’enfoncer dans des territoires plus risqués et rageurs, pour confirmer cette description. L’enregistrement de la voix de l’Hambourgeoise semble avoir eu lieu au sortir d’une sieste imposée, quand,  les mélodies résonnent encore dans des atmosphères nuageuses.

LAS AVES  – I’ll Never Give Up on Love Until I Can Put a Name on It
(CINQ/7)
••••°°

Le trio toulousain raconte en onze morceaux électro-pop les chagrins amoureux à l’ère de Tinder. Un concept-album qui allie pop acidulée, rythmes urbains, et clins d’œil à l’eurodance. Du très tubesque Change of Heart, une banale rupture par texto à la mélodie entêtante, au minimaliste et poignant dernier morceau Thank You, la recette fonctionne.

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :

Four Tet – Anna Painting EP (Text Records)
Salami Rose Joe Louis – Zdenka 2080 (Brainfeeder)
The Slow Show – Lost and Learn ([PIAS] Holland)
Wow – Come la Notte (Maple Death Records / My Own Private Records)
Nougaro – Intégrale Le Feu sacré (Universal)
Pion – 22:22 (Les Disques Entreprise)
Shards Find Sound (Erased Tapes)
Bibi Ahmed – Adghah (Sounds of Subterrania)
Lana Del Rey – Norman Fucking Rockwell! (Polydor)
(L’album n’étant pas accessible avant sa sortie, nous n’avons pu nous pencher sur le cas du cinquième album de la plus californienne des pop stars contemporaines. Nous vous en dirons plus quand nous nous serons fait un notre avis.)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter