Listomania
27 décembre 2019
« Femmes puissantes » : le Top 2019 de Benoît Crevits
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

« Femmes puissantes » : le Top 2019 de Benoît Crevits

Nous reprenons ce vendredi le fil des classements de nos rédacteurs, jusqu’à la rentrée du 6 janvier. Aujourd’hui, Benoît Crevits salue avec ses mots Shannon Wright, Weyes Blood et Maud Lübeck.

  1. SHANNON WRIGHT – Providence (Vicious Circle)
  2. WEYES BLOOD – Titanic Rising (Sub Pop Records)
  3. MAUD LÜBECK – Divine (Finalistes)
  4. BIG THIEF – Two Hands (4AD)
  5. GONTARD! – 2029 (Ici d’ailleurs)
  6. JÜNGSTOTTER – Love Is (Pias)
  7. PSYCHOTIC MONKS – Private Meaning First (Vicious Circle)
  8. VINCENT DELERM – Panorama (Tôt Ou Tard)
  9. YANN TIERSEN – All (Mute)
  10. BLACK MIDI – Schlagenheim (Rough Trade)

Trois femmes puissantes trônent en tête de mon top 2019 et pas des moindres. En mettant la guitare de côté pour le piano, Shannon Wright a confirmé son génie de compositrice / interprète. Les sept chansons de Providence sont complètement habitées et d’une fragilité troublante. Le virage était pourtant périlleux. Weyes Blood a également confirmé tout le bien que l’on pensait d’elle et plutôt deux fois qu’une. Avec son album Titanic Rising ainsi que qu’avec le EP Rough Trade Session, Weyes Blood a enfin rencontré une reconnaissance internationale totalement méritée. Du coté de chez nous, après Pauline Drand qui avait livré le très prometteur Faits Bleus l’année dernière, c’est la très touchante Maud Lübeck avec son troisième album Divine qui sut trouver les mots pour parler du renouveau amoureux, après Toi non plus (2016) où il était question de rupture. Le diptyque est agréablement terminé, l’année aussi !

Benoît Crevits

Lire aussi : Les 100 meilleurs disques de 2019 selon Magic

Partager sur Facebook Partager sur Twitter