Naima Bock, "Campervan" clip screenshot
Abonnés
Naima Bock, « Campervan » clip screenshot

Magic : la playlist et le cahier critique du 1er juillet 2022

Chaque semaine, retrouvez ici la playlist de Magic (en accès libre) et le cahier critique (édition abonnés). Ce 1er juillet, Naima Bock, Ghost Woman, Sessa, Triboulois ou Alexis Gomart sont au programme.

Pas d'hebdomadaire cette semaine mais la sortie, dans quelques jours, de notre trimestriel de l'été, le Magic n°224 !

Les sorties de ce vendredi seront associées à celles du 8 juillet dans les pages de notre hebdo #24 à paraître autour du 8 juillet... Mais vous pouvez d'ores et déjà les découvrir ci-dessous.

La playlist des sorties de la semaine est à retrouver sous ces deux liens :

Spotify | Deezer

Les chroniques du 1er juillet 2022

Naima Bock - Giant Palm

NAIMA BOCK
Giant Palm
(SUB POP RECORDS) – 01/07/2022

Dans une critique cinglante du film Orfeu Negro, Palme d'or cannoise et surtout «copacabanaise» transposant le mythe d'Orphée à Rio de Janeiro, un jeune critique nommé Jean-Luc Godard reprochait en 1959 à son réalisateur français, Marcel Camus, l'«inauthenticité totale» d'un regard jeté au travers de «gélatines colorées» négligeant le fait que, «chaque matin, la lumière qu'aperçoivent les Cariocas en allant au travail est la même lumière grise et douce qu’en Bretagne, mille fois supérieure à sa sœur méditerranéenne». Ce mot et ces deux adjectifs, «lumière grise et douce», forment un des meilleurs constats, positif celui-là, qu'on puisse faire sur une autre œuvre jetant un pont entre Brésil et Europe, le premier album de la Britannique Naima Bock. L'ancienne bassiste du quartette Goat Girl, qui a troqué son pseudonyme de Naima Jelly pour son nom de baptême, y hasarde quelques orteils vers le Brésil natal de son père, où elle-même a passé une partie de sa petite enfance.

Article réservé aux abonnés. Pourquoi pas vous ?

Vous êtes abonné·e ? .