Magic a 25 ans : de Phoenix à Autour de Lucie, la “covers playlist” de 2000

Pour fêter les 25 ans de Magic, nous retraçons l’histoire de notre revue pop moderne avec des playlists annuelles regroupant les artistes ayant figuré sur toutes nos couv’. En 2000, comme ce début de millénaire tout frais, de nouveaux noms, notamment français, émergent. Avec des disques comme "United" de Phoenix, "Organique" de celui qui se renommera Rebotini, ou"Faux mouvement", le disque électronique d'Autour de Lucie.

Le nouveau millénaire commence par une grande année, dans la lignée d’un cru 1999 sous-estimé. On voit notamment une France libre et audacieuse se dessiner en Une de la revue pop moderne avec de futurs très grands noms comme Phoenix, Air, Laurent Garnier, Zend Avesta aka Arnaud Rebotini. Pour l’anecdote, cette année-là, Coldplay apparaît sur la couv’ du numéro 43. L’occasion de se refaire un avis sur leur début de carrière, avant le grand naufrage.

(Qobuz / Deezer)

  • Réécoutez également la Magic Covers Playlist #1999

En 1999, la pop est à son sommet. Cette playlist rassemble quelques-uns des meilleurs disques de la dernière année du millénaire, dont les auteurs ont été cités en couv’ de Magic. Et avec 13 de Blur, I See A Darkness de Bonnie Prince Billy, The Soft Bulletin de The Flaming Lips ou encore Les Créatures de Katerine et Medium Crash de Perio, on a quelques sommets discographiques qui font encore autorité plus de vingt ans plus tard. Ou comment aborder avec brio le virage des années 2000.

  • Réécoutez également la Magic Covers Playlist #1998

La revue pop moderne fait encore de grands écarts, plaçant en Une des artistes venant d’horizons aussi divers que la nouvelle chanson française (Miossec), le hip hop touche-à-tout (Beasty Boys) ou bien l’alt-rock (Placebo et Garbage). Un camaïeu d’indé, dont voici la playlist, au milieu duquel la musique plus expérimentale (Autechre, Boards of Canada, Matthew Herbert), le rap (Jurassic 5, A Tribe Called Quest, Method Man) et même la techno (Plastikman) se font une place.

  • Réécoutez également la Magic Covers Playlist #1997

Serge Nicolas, cofondateur de Magic, avait beau être un ami proche de Daft Punk qu’il connaît depuis leur groupe Darlin’ – il vous raconte tout ça dans un entretien du numéro 221 – , reste qu’il a eu du flaire en plaçant Guy Manuel de Homem Christo et son comparse Thomas Bangalter en Une du numéro 12 de la revue pop moderne, début 1997. Une année sous le signe des musiques électroniques avec une place croissante accordée à ces esthétiques alors en vogue, du downtempo au breakbeat en passant par le trip hop. Voici la playlist de l’année 1997.

  • Réécoutez également la Magic Covers Playlist #1996

Cette année-là, la revue pop moderne a placé en Une des artistes désormais tout simplement cultes Stereolab, The Divine Comedy, Beck, Daho, Suede, The Pharcyde, DJ Shadow… Parmi lesquels de beaux Français comme Étienne Daho, Serge Teyssot-Gay, Katerine, et le meilleur des musiques électroniques d’alors avec Orbital, LFO, Everything But The Girl… Voici leur playlist.

  • Réécoutez également la Magic Covers Playlist #1995

Cette série de playlists a été inaugurée par la playlist de l’année 95, au moment où le fanzine Magic Mushroom fait son entrée dans les kiosques sous la forme de la revue pop moderne, en plaçant Elastica, Dominique A, Björk, Blur et Pulp au-devant de ses quatre premiers numéros.

  • Magic a 25 ans

Pour fêter notre vingt-cinquième anniversaire, nous vous avons préparé un numéro collector, remonté le cours de notre histoire avec une interview-fleuve de Philippe Jugé et Serge Nicolas, les deux fondateurs historiques et « objectivé » l’identité Magic en analysant toutes les informations contenues dans les 230 « unes » réalisées jusqu’ici.