Exclu : la vidéo d’Aloysius (strings) par Orouni

Après "Nora" (piano), premier extrait de son 45-tours paru lors du Disquaire Day, Orouni présente la vidéo “Aloysius (strings)”. Il en dévoile l'intention dans le texte ci-dessous.

L’héroïne du morceau Aloysius est une dame âgée, qui se demande régulièrement où se trouvent son défunt mari et ses proches, combien elle a de petits-enfants, ou aborde dans la rue des inconnus comme s’ils lui étaient familiers. La maladie d’Alzheimer provoque un recommencement incessant, et cet éternel retour apparaît dans la vidéo, qui s’articule autour de trois vols Paris-Bastia au cours d’autant d’étés successifs. Habiter dans un endroit tout en ayant des attaches dans un autre relève d’un va-et-vient constant, à la fois affectif, géographique et temporel. Ainsi, au cours du documentaire qui a inspiré les paroles du titre Aloysius (un épisode du magazine Strip-tease), la fille de la vieille dame la ramène sans relâche à la réalité, tandis qu’elle s’égare dans des paroles décalées. Des mouvements contraires s’affrontent.

Intenses souvenirs lointains

La mémoire lointaine des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer semble moins affectée que de potentiels souvenirs plus proches. Ainsi, notre protagoniste se rappelle qu’elle a été infirmière pendant la guerre d’Indochine et réussit à décrire avec une certaine acuité ce qu’elle ressentait alors, mais ne parvient plus à distinguer deux de ses petits-fils. De même, lorsqu’on a vécu longtemps auparavant sur une île, le fait d’y revenir depuis le continent suscite des souvenirs à la fois éloignés et puissants, des odeurs, des sons, des personnes ou des mots auxquels on ne pensait pas nécessairement dans son quotidien, mais qui, une fois convoqués du fait d’une présence dans ce territoire originel, se manifestent intensément, comme s’ils avaient toujours été là. L’émotion liée à ce resurgissement de la mémoire est donc associée au retour dans un lieu bien connu.

Point de vue mobile

Comme le clip de Nora (piano), face B d’Allora, celui d’Aloysius (strings) s’intéresse à des phénomènes atmosphériques. Mais là où le premier proposait un point de vue fixe (voire confiné) pour observer des nuages mouvants et un soleil levant ou couchant, le second embarque avec lui le spectateur : cette fois, c’est l’œil qui bouge face à ces éléments, le sujet étant simultanément observateur et moteur. Enfin, la Côte d’Azur est à la fois un littoral parcouru par le vol Paris-Bastia et la région d’habitation de l’héroïne de la chanson : il était juste qu’elle fasse une apparition dans cette vidéo.

Orouni

Aloysius (strings) est la face A du 45 tours Allora (December Square), paru lors du Disquaire Day 2020. C’est un réarrangement pour cordes de la chanson Aloysius, qui figure sur l’album Partitions (2019).