Sinaïve par Raphaëlle Albane

Exclu : avec «Éternel Retour», Sinaïve déclare son (dés)amour à Strasbourg

"Dasein", le troisième EP des Strasbourgeois de Sinaïve paraîtra le 23 octobre sur le label parisien Buddy Records (En Attendant Ana, Belmont Witch, Tapeworms…). En attendant ce cinq-titres, plongez dans le clip du poético-politique "Éternel retour".

Fondé en 2017, ce quatuor strasbourgeois aujourd’hui composé de Calvin Keller (chant), Alaoui O. (basse), Alicia Lovich (percussion, orgue, chant) et Raphaëlle Albane (orgue, chant) nous offre ici un joli numéro d’équilibriste. Sur le fil, entre le son noisy – n’est-ce pas un peu The Living end de The Jesus and Mary Chain qu’on entend là ? -, le psychédélisme façon Spacemen 3 et l’incandescence post-punk française à la Seconde Chambre, cet Éternel retour et son clip sont une virulente porte d’entrée vers leur troisième EP, Dasein, attendu le 23 octobre sur Buddy Records.

“Strasbourg, mon amour, Ville européenne, Passerelles, vues d’en haut, Ville européenne, Puisqu’il en faut, Villes européennes, Éternel retour, Quelque chose de nourri au Royaume des sourds”, nous lance au visage Calvin Keller. Une écriture fine qui fait se tutoyer politique et poésie, sans qu’un de ces deux pôles ne prenne le pas sur l’autre. Cet Éternel retour a un bon goût de revenez-y.