Photo
26 décembre 2017
Wayne Coyne par Julien Bourgeois : « On sent bien la folie dans ses yeux »
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Wayne Coyne par Julien Bourgeois : « On sent bien la folie dans ses yeux »

Julien Bourgeois, l’oeil de Magic, a sélectionné quatorze de ses photographies réalisées et parues cette année dans le mag Pop moderne. Il nous raconte les coulisses de chacun de ses clichés. Sixième épisode avec Wayne Coyne, cerveau des Flaming Lips.

“J’ai beaucoup aimé et écouté les Flaming Lips quand j’étais étudiant. Leur esthétique m’inspirait à fond. C’était complètement barré,presque arty, ça allait dans tous les sens… Je savais que Wayne Coyne allait être un « bon client ». C’est-à-dire qu’on le met devant l’objectif et il fait tout ! Il faut, à la limite, le freiner parce qu’on a pas le temps de faire la photo ou de changer la lumière…

C’est exactement comme ça que ça s’est passé. Il est venu avec plein d’affaires, des fringues, des accessoires… J’ai dû choisir ce que je voulais qu’il utilise dans sa caverne d’Ali Baba. Il est super créatif. Je suis juste arrivé avec ma lumière, un fond noir et il a fait le reste. Il fallait que je le cadre, en fait.

J’ai choisi la photo avec la capuche parce qu’on est perdu dans la fourrure, on le cherche, c’est coloré, barré, on sent bien la folie dans ses yeux. L’autre image met en avant son esprit énergique et festif, comme un lendemain de fête où tu es claqué mais tu as quand même envie d’y retourner…”

Julien Bourgeois (série coordonnée par Julia Borel)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter