Listomania
4 décembre 2019
Vera Sola : « Chanter mes propres chansons m’effrayait »
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Vera Sola : « Chanter mes propres chansons m’effrayait »

Un grand entretien avec Vera Sola, sur les tourments qui l’ont menée à enregistrer son extraordinaire premier album, Shades, deuxième album de l’année 2018 au classement de Magic, sera imprimé dans notre hors-série Les Années-Modernes à paraître par correspondance le mois prochain.

ENTRETIEN CÉDRIC ROUQUETTE
PHOTOGRAPHIE JULIEN BOURGEOIS POUR MAGIC

Jusqu’en 2017, tu étais incapable de faire entendre tes chansons à qui que ce soit. Puis tout s’est débloqué et tu as fini par enregistrer Shades. Que s’est-il passé ?

Un ensemble de choses. Je décris les événements survenus alors dans ma vie comme une sorte de cataclysme qui m’a amenée à cet album. J’écrivais secrètement et je jouais mes chansons secrètement depuis plusieurs années, mais, effectivement, personne n’avait le droit de les écouter. Avant l’album, j’ai dû jouer deux fois dans un bar, sous différents pseudos, et juste trois chansons. J’ai vécu toute ma vie [elle a 29 ans, ndlr] avec toute cette musique en moi, à la sentir et à rêver de la jouer, sans réellement penser que ce serait possible.

Faire partie du groupe d’Elvis Perkins semble avoir été un tournant…

Oui, il m’a convaincue que j’avais de la musicalité en moi et que je n’avais pas besoin du background d’une formation académique pour avoir le droit de jouer des instruments. Il m’a demandé de faire partie de son groupe. Je lui ai d’abord dit… La suite ? C’est par ici!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter