Listomania
6 juillet 2019
Tunng, Jessca Hoop, We Melt Chocolate… : ça sort aujourd’hui, et Magic aime (ou c’est sorti vendredi dernier)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Tunng, Jessca Hoop, We Melt Chocolate… : ça sort aujourd’hui, et Magic aime (ou c’est sorti vendredi dernier)

Avec un peu de retard pour cause d’éreintant bouclage du numéro 216, et avec This Is Tunng​.​.​.​Magpie Bites and Other Cuts de Tunng,  Stonechild de Jessca Hoop ou We Melt Chocolate de We Melt Chocolate,  Magic vous a sélectionné les disques importants sortis entre le vendredi 28 juin et ce vendredi 5 juillet.

 

TUNNG – This Is Tunng​.​.​.​Magpie Bites and Other Cuts
(Full Time Hobby) – 28/06/2019
•••••°

Tunng est devenu l’un des projets majeurs de la pop contemporaine. Songs You Make At Night fut notre album de l’année 2018. Rangé longtemps du côté du folktronica et rapproché de Kieran Hebden (Four Tet) ou Caribou, Sam Genders et Mike Lindsay ont toujours bricolé des comptines accidentées qui devaient autant à l’art brut qu’à l’expérimentation. Avec This Is Tunng​.​.​.​Magpie Bites and Other Cuts, la lente évolution vers moins d’abstraction et plus de concision à la marge des formats habituels est frappante à l’écoute. Une forme de réconciliation possible entre le Shleep de Robert Wyatt (1997) et l’Alopecia de Why? (2008). Grand groupe.

JESCA HOOP- Stonechild
(Memphis Industries) – 05/07/2019
•••••°

L’Américaine Jesca Hoop est métamorphosée. La quadra a entamé sa mue sur son dernier album Memories Are Now (2017) après des débuts en demi-teinte. Depuis, la Californienne installée à Manchester a gagné en intensité et en précision. Stonechild est sa production la plus aboutie, discrète en apparence, mais sophistiquée. Jesca trouve sa voix dans un écrin feutré et emphatique et emprunte à Kate Bush son imprévisibilité, à Laura Marling sa justesse, à Fever Ray sa noirceur, à la faveur d’un sixième album hanté – plus que son prédécesseur – par les désordres du monde.

WE MELT CHOCOLATE – We Melt Chocolate
(Annibale Records) – 28/06/2019
••••°°

 

Le premier album self-titled de We Melt Chocolate, groupe italien, coche toutes les cases du cahier des charges «disque de shoegaze» : des vagues de guitares supersoniques affublées de reverse réverb. Une batterie rageuse et une basse menaçante. Un chant éthéré, qui survole à peine les déferlantes instrumentales. Du classique, donc, mais qui reste efficace. Tout ce qu’on demande à un disque de shoegaze, en somme.

OLIVIER ROCABOIS (ALL IF) – Ship Of Women EP
(All If Music) – 28/06/2019
••••°°

L’univers baroque d’Olivier Rocabois (avec ou sans son projet All If) s’adresse à ceux dont la sainte Trinité Pop serait Scott Walker, David Bowie et les Beach Boys. Il saura rallier les autres à sa cause car sans tomber dans le piège d’un cahier des charges d’un spécialiste-encyclopédiste, Olivier Rocabois poursuit ici en solo les mêmes marottes en malaxant les gimmicks glam rock de Bowie ou les effluves opiacés des Beach Boys. Une traduction à la française d’une certaine idée de la Pop.

LE RÉVEIL DES TROPIQUES – L’Arbre à cames
(Flat Moon Records) – 28/06/2019
••••°°

 

Le nouvel album du collectif parisien Le Réveil des Tropiques amalgame et remet au goût du jour des titres anciens et d’autres plus récents qui n’avaient pas trouvé leur place sur les disques précédents. Les derniers élans, plutôt krautrock, cèdent la place à une sorte de tropicalia expérimentale qui mue peu à peu en plages contemplatives, puis en tentations noisy, en formant une boucle étonnamment cohérente. Un résumé parfait des explorations audacieuses – mais maîtrisées – du groupe.

THE QUIET TEMPLE – The Quiet Temple
(Point Of Departure / [PIAS]) – 05/07/2019

•••°°°

 

The Quiet Temple annonce la couleur dès les premières secondes de The Last Opium Den (On Earth). La première chose à dire, c’est que si vous cherchez un disque à écouter pendant une sieste dans un monastère perdu dans la jungle, après une séance dégustation d’ayahuasca, vous avez sonné à la bonne porte. The Quiet Templeest un enchevêtrement pyschédélico-jazzy aux cuivres nébuleux et au tempo qui finira imparablement par vous plonger dans un état léthargique. 

 

THE SOFT CAVALRY –The Soft Cavalry
(Bella Union) – 05/07/2019
•••°°°

Il y a bien sûr cette voix, capable de nous renvoyer en une seconde à notre amour infini pour Souvlaki ou Just For a Day. Mais Rachel Goswell n’a pas fait de The Soft Cavalry un second Slowdive. Loin de tout shoegaze, la chanteuse anglaise, qui forme ce duo avec son compagnon, livre une pure dream pop, ou plutôt une dream sunshine pop, tant ce disque est imprégné d’une atmosphère bienveillante, voire un brin naïve. Tout cela est gentil c’est sûr, mièvre peut-être. Le bonheur n’est pas toujours contagieux.

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :

Haleiwa – Cloud Fomations (Morr Music)
The Black Keys – Let’s Rock (Nonesuch Records)
75 Dollar Bill – I Was Real (Tak:Tl Glitterbat Differ-ant)
Mega Bog – Dolphine (Paradise Of Bachelors / Differ-ant)
Thibault Renou –Maïsha Suite (InFiné)
David Bowie – The Mercury’ Demos (Warner)
Various Artists –  1977 – The Year Punk Broke: 3cd Boxset (Cherry Red Records)
Various Artists –  Moviegoer ~ Pop Cinema And The Classics: 3cd Boxset (Cherry Red Records-

 

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter