Photo
23 décembre 2017
The XX par Julien Bourgeois : “Ce devait être le plus épuré possible…”
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

The XX par Julien Bourgeois : “Ce devait être le plus épuré possible…”

Julien Bourgeois, l’oeil de Magic, a sélectionné quatorze de ses photographies réalisées et parues cette année dans le mag Pop moderne. Il nous raconte les coulisses de chacun de ses clichés. Cinquième épisode avec The XX, notre « une » du #202.

“Ça été la couverture du premier numéro de la nouvelle formule de Magic en janvier dernier. Je me mettais forcément un peu la pression. C’est un groupe que j’aime bien, j’étais heureux de les rencontrer et de faire cette couv’. Avec David, le graphiste, nous nous étions mis d’accord sur quelque chose de très épuré avec le moins de décors et de distraction possible.

La séance photo a été compliquée à monter : j’ai eu le feu vert juste la veille de partir sur le lieu du shooting à Londres. Je savais que ça allait être difficile parce que le management du groupe m’avait déjà imposé pas mal de contraintes. J’arrive à Londres, ils avaient réservé un studio alors que j’avais prévu de faire ça à l’extérieur. La journée était magnifique. Une journée d’hiver, mais avec un superbe soleil.

J’avais fait valider par le groupe la possibilité sortir. J’avais repéré un parc qui était juste à côté du studio. Il y avait des murs de couleurs différentes : toujours cette envie d’avoir quelque chose de très épuré. Je voulais juste jouer avec la lumière et la couleur du fond. J’explique au management ce que je veux faire et ils me disent : ok pour le parc mais ils ne poseront plus devant un mur, ils ont déjà trop fait ça.

Contrarié dans mes plans, je décide de commencer par le parc et je me dis : “comment puis-je faire pour avoir un fond très sobre sans mur dans un parc où il y a de la verdure partout, des arbres… ?” Le soleil était super bas et le parc très vide. Je me suis mis le plus loin possible du groupe pour ne plus voir d’arbres dans le fond, je les ai mis en contre jour avec le soleil dans leur dos et j’ai fait mes mesures de lumière pour qu’on ne distingue plus ce qu’il y avait dans le fond.

C’est une photo qui a été faite en extérieur alors qu’on dirait qu’elle a été faite en studio. Cette photo ferait l’objet de la couv’. Mais sur le moment je pensais que ça allait juste être une photo d’intérieur. Donc je stressais car pour moi je n’avais pas ce pour quoi j’étais venu : la photo de couv’ !

On retourne donc au studio. Je bataille avec eux pour les faire poser et j’essaye de montrer que je maîtrise parfaitement même si ce n’était pas le cas du tout ! Sur les photos horizontales faites en studio, on sent qu’ils sont vraiment amis et qu’ils sont ensemble. C’est ce que j’aime le plus.

C’est la première fois que je voyais une de mes photos affichée en grand sur une couv’ dans Paris. C’était très étrange car j’avais le sentiment que cette image n’était pas de moi. Le magazine entre les mains, ça ne me faisait pas cet effet.”

Julien Bourgeois (série coordonnée par Julia Borel)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter