Photo
10 janvier 2019
Soap and Skin par Julien Bourgeois : « Nous sommes restés silencieux »
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Soap and Skin par Julien Bourgeois : « Nous sommes restés silencieux »

Julien Bourgeois, l’oeil de Magic, a sélectionné huit de ses photographies réalisées et parues en 2018 dans le mag pop moderne. Il nous raconte les coulisses de chacun de ses clichés. Huitième et dernier épisode avec Soap and Skin.

« Anja Franziska Plaschg est un personnage très étrange, très timide. J’essaye toujours d’adapter ma façon d’être avec les personnes que je photographie et que j’ai en face de moi. Avec elle, j’ai été très silencieux. J’ai essayé de lui parler un petit peu au début de la séance, mais j’ai rapidement senti que ça la perturbait. Du coup je suis resté silencieux.

Il y a des gens pour qui le silence est pesant. Ce n’est pas mon cas. Le silence est quelque chose que j’ai beaucoup utilisé quand j’ai commencé la photo. D’abord parce que j’étais très concentré sur ce que je faisais et parler en même temps me perturbait. Ensuite parce que j’ai remarqué aussi que ça me permettait d’avoir des silences utiles, pendant lesquels les gens se recentraient sur eux-mêmes. Ça donne des choses assez introspectives.

Avec la musicienne de Soap and Skin, il était évident qu’il fallait que ça se passe comme ça. Si j’avais insisté pour la détendre et pour parler, ça se serait mal passé. L’idéal était de la laisser seule avec elle-même. La séance a été très courte, on a fait ça en moins de dix minutes. J’avais plus de temps, mais je n’ai pas eu besoin de l’utilise.

Quand nous sommes rentrés, l’attachée de presse était super étonnée parce que Soap and Skin me souriait, on discutait et on riait. Elle m’a dit : « Mais comment tu as fait pour la détendre ?« . Je lui ai dit que je ne lui avais pas parlé, que ça avait été un silence très agréable pour tout le monde. Elle était très contente que ce soit rapide et efficace. C’était un très beau moment, ça m’a rappelé mes débuts de photographe où j’avais déjà cette attitude silencieuse, plus ou moins par défaut. C’est un très beau souvenir professionnel de cette année. »

Julien Bourgeois (série coordonnée par Julia Borel)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter