Photo
4 janvier 2019
Lump par Julien Bourgeois : « Je suis dans le vide, à un étage du sol »
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Lump par Julien Bourgeois : « Je suis dans le vide, à un étage du sol »

Julien Bourgeois, l’oeil de Magic, a sélectionné huit de ses photographies réalisées et parues en 2018 dans le mag pop moderne. Il nous raconte les coulisses de chacun de ses clichés. Cinquième épisode de notre série avec Lump.

« La séance de photographie avec Lump a commencé par un voyage assez épique. Je suis parti à Londres avec Alexandra Dumont, qui réalisait l’interview. On a fait le voyage sur la journée et on avait seulement une heure avec le groupe, photo et interview comprises, le timing était hyper serré. Après quelques aléas avec les taxis londoniens qui avaient mal lu l’adresse, nous nous sommes retrouvés dans l’Est de Londres, chez Laura Marling, dans sa maison.

Nous étions pile à l’heure ce qui ne m’a pas vraiment laissé le temps pour des repérages. Mais il y avait cette terrasse au premier étage, qui n’était pas encore aménagée, et à laquelle on accède par la fenêtre. J’ai tout de suite senti que c’était là qu’il serait bon de faire la photo. On voit Londres derrière, toutes les briques donnent bien l’idée de l’énergie spéciale de la ville, l’endroit n’est pas terminé, c’est encore en friche, il y a le barbecue qui est là… C’est à la fois chez elle et pas encore complètement chez elle. C’était évident pour moi qu’il fallait faire ça là.

C’était une séance très douce, assez facile. En revanche comme la terrasse était en cours d’aménagement il n’y avait pas encore de rambarde de protection et, pour avoir suffisamment de recul, je devais m’approcher assez près du vide. J’ai un pied sur une partie de la terrasse et l’autre sur une autre partie et entre deux je suis dans le vide, à un étage du sol. Je me connais et je sais que quand je suis concentré, j’ai tendance à me prendre les pieds dans ce qui traine et à faire des pas sans réfléchir ! Mais je m’en suis sorti. »

Julien Bourgeois (série coordonnée par Julia Borel)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter