Listomania
3 décembre 2019
« Carrie & Lowell » de Sufjan Stevens meilleur album de la décennie pour les lecteurs de Magic
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

« Carrie & Lowell » de Sufjan Stevens meilleur album de la décennie pour les lecteurs de Magic

« Carrie & Lowell » de Sufjan Stevens a été désigné comme le meilleur album de la décennie par le vote des lecteurs de Magic. Déjà en tête cet été lors d’une première consultation non publiée, l’Américain a conforté son avance lors de la deuxième vague. Onze pages spéciales sur cette œuvre majeure sont à retrouver dans notre hors-série « Les Années Modernes ».

C’était la tendance lourde de l’été, lorsque nous avions préparé le numéro 216 sur les 150 disques les plus importants des années 2010. Carrie & Lowell, de Sufjan Stevens, paru en 2015, était apparu comme l’album le plus souvent cité en tête par les lecteurs, comme par la rédaction d’ailleurs, dans les bilans. Cette tendance a été confirmée par le scrutin que nous avons organisé dans le cadre de la réalisation de nos bilan de fin d’année (et de fin de décennie). Le dernier album studio de Stevens devance largement le Black Star de David Bowie (2016) et Currents de Tame Impala (2015).

Nous révélons ici le Top 10. Le Top 150 sera à consulter dans notre hors-série Les Années Modernes, à pré-financer jusqu’à dimanche. 604 albums ont été cités par 608 votants.

  1. Sufjan Stevens – Carrie & Lowell
  2. David Bowie – Blackstar
  3. Tame Impala – Currents
  4. Alt-J – An Awesome Wave
  5. PJ Harvey – Let England Shake
  6. Arcade Fire – The Suburbs
  7. Radiohead – A Moon Shaped Pool
  8. Daft Punk – Random Access Memories
  9. Metronomy – The English Riviera
  10. Nick Cave & The Bad Seeds – Push the sky Away

Carrie & Lowell (2015) a autant marqué de son empreinte la décennie musicale que la vie personnelle de son auteur, Sufjan Stevens : le titre de l’album associe les prénoms de la mère du songwriter américain, longtemps absente de sa vie et morte d’un cancer fin 2012, et de son deuxième mari, l’homme qui l’a initié à la pop et a été à l’origine avec lui de la création du label Asthmatic Kitty. C’est l’histoire que nous racontera, dans notre hors-série, Jean-Marie Pottier, qui a eu trois mois pour enquêter sur le sujet et délivrera onze pages exceptionnelles dans notre hors-série.

C’est un disque aussi sobre et épuré dans son propos musical qu’immense et universel dans son rayonnement et la façon qu’il a eu d’infiltrer quelques vies parmi les nôtres. Pour raconter cette histoire à la fois intime et collective, Jean-Marie Pottier a réécouté Carrie & Lowell en boucle pendant des semaines et s’est replongé dans les indices de cette relation parentale compliquée semés par Sufjan deux décennies durant, mais c’est surtout mis en quête des témoins de la composition, de l’enregistrement ou du rayonnement du disque : les membres de la famille de Sufjan, ses musiciens, le réalisateur du film Call Me By Your Name

Car Carrie & Lowell, autant qu’un album, incarne un moment dans la vie du songwriter américain, qui a largement débordé des frontières strictes du disque, le temps d’abord d’une longue et émouvante tournée puis d’une série de singles additionnels et d’une BO qui l’a emmené jusqu’aux Oscars.

Pour lire cette histoire bouleversante cet hiver, en écoutant en boucle Carrie & Lowell, il vous faut vous procurer nos hors-séries.

Merci à tous les votants, c’était génial de recevoir toutes vos contributions.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter