finnmark

Depuis Leeds, Finnmark! délivre un condensé d’indie pop familière

On l’avait dit quand on avait mis le quatuor de Leeds sous surveillance : “Finnmark! fait partie de cette caste obstinée de groupes anglais pour lesquels la Terre s’est arrêtée de tourner après la découverte de l’indie pop des eighties.”

Après des formats courts plus que convaincants, l’heure du premier album est arrivée pour Finnmark!. Il s’appelle Things Always Change et arrive avec son lot de mélodies typiques du genre – modestes, sensibles et accrocheuses, chagrines ou guillerettes – qui auraient très bien pu trouver leur place sur un label comme Fortuna Pop! par exemple.

Mais c’est bien la maison de disques familière Beko qui fait paraître Things Always Change aujourd’hui. Marquant l’entrée en studio de la formation – une première pour elle – le disque a été enregistré par Ben Siddall de The Lodger (groupe signé sur Slumberland – y a pas de hasard – et lui aussi basé à Leeds), et Barrie Wilson (Milk White White Teeth).

On vous propose dès maintenant de goûter à la fraîcheur de Things Always Change, dans son intégralité ! Relisez notre coup de projecteur sur Finnmark! pour prolonger la découverte. Où il est question de Götebord, de Field Mice, de Shout Out Louds et de plans sur la comète… qui ont finalement abouti.JTNDaWZyYW1lJTIwc3R5bGUlM0QlMjJib3JkZXIlM0ElMjAwJTNCJTIwd2lkdGglM0ElMjAxMDAlMjUlM0IlMjBoZWlnaHQlM0ElMjA3ODZweCUzQiUyMiUyMHNyYyUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGYmFuZGNhbXAuY29tJTJGRW1iZWRkZWRQbGF5ZXIlMkZhbGJ1bSUzRDIzMDgwNTgxNzAlMkZzaXplJTNEbGFyZ2UlMkZiZ2NvbCUzRGZmZmZmZiUyRmxpbmtjb2wlM0QwNjg3ZjUlMkZ0cmFuc3BhcmVudCUzRHRydWUlMkYlMjIlMjBzZWFtbGVzcyUzRSUzQ2ElMjBocmVmJTNEJTIyaHR0cCUzQSUyRiUyRmJla28uYmFuZGNhbXAuY29tJTJGYWxidW0lMkZiZWtvLTIyNC1maW5ubWFyay10aGluZ3MtYWx3YXlzLWNoYW5nZSUyMiUzRWJla29fMjI0JTIwZmlubm1hcmslMjElMjAtJTIwdGhpbmdzJTIwYWx3YXlzJTIwY2hhbmdlJTIwYnklMjBiZWtvJTNDJTJGYSUzRSUzQyUyRmlmcmFtZSUzRQ==