Belle and Sebastian, Paris 1998
Isobel Campbell et Stuart Murdoch, Paris, 1998

Concert culte : Belle and Sebastian à la Cigale en 1998

Le 6 octobre 1998, Belle and Sebastian joue pour la première fois à Paris. Le groupe est presque un mythe, à force de protéger son image.

Cet article est la reproduction de l'article "Sous le soleil de leurs cheveux blonds" paru dans l'hebdo pop moderne n°1

MARDI 6 OCTOBRE 1998
LA CIGALE (75018 PARIS)
1re PARTIE : HEFNER

BELLE & SEBASTIAN

C’était l’époque où Stuart Murdoch n’avait pas de chapeau, ne dansait pas sur scène, ne slalomait pas entre ses musiciens avec assurance et ne racontait pas sa vie sur Twitter. En ce temps-là, le leader de Belle & Sebastian était occupé à trois choses : écrire des chansons tristes, s’entourer d’amis loyaux pour les interpréter et se soustraire à l’attention du public. Même les popeux les plus assidus ne savaient pas à quoi il ressemblait. Pas plus lui que la violoncelliste et choriste Isobel Campbell, ou les guitaristes Stuart David ou Stevie Jackson.

En 1998, cela fait deux ans que Belle & Sebastian diffuse sa musique avec des disques aux pochettes «smithsiennes» et interdit formellement la diffusion de son image. L’effet inverse du but recherché se produit forcément : tout le monde veut «voir» Belle & Sebastian, dans tous les sens du terme. Ce rappel ne suffit pas pour donner une idée fidèle de l’attente démesurée qui précède le premier concert du groupe à Paris, le 6 octobre 1998 à la Cigale.

Article réservé aux abonnés. Pourquoi pas vous ?

Vous êtes abonné·e ? .