En écoute
17 mai 2019
Jungstötter, Olden Yolk, Siskiyou… ça sort aujourd’hui et Magic aime
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Jungstötter, Olden Yolk, Siskiyou… ça sort aujourd’hui et Magic aime

Avec Love Is de Jungsötter, Living Theater de Olden Yolk ou encore Not Somewhere de Siskiyou, Magic vous a sélectionné les disques importants qui sortent ce vendredi 17 mai.

JUNGSTÖTTER – Love Is
([PIAS])
••••••

Au premier clip, on a eu peur d’un produit façonné pour la hype. Délit de belle gueule, sans doute, pour ce Berlinois au look soigné, et le premier bémol concernait peut-être cette analogie flagrante avec Scott Walker, jusque dans les intonations, jusque dans le vibrato de la voix, qui pouvait laisser craindre une forme de mimétisme un peu crâneur. Tous ces doutes se sont envolés dès les premiers accords plaqués du piano de Love Is, le premier et fabuleux album de Fabian Altstötter. On aurait bien vu Notre-Dame, sans ses flammes, servir de décor gothique à ces complaintes habitées.

OLDEN YOLK – Living Theater
(Trouble In Mind / Differ-Ant)

••••••

Audacieux, les songwriters Shane Butler et Caity Shaffer prennent un risque avec ce retour rapide en studio, tant leur excellent disque éponyme de 2018 semblait devoir tourner sur nos platines pendant encore plusieurs mois. Living Theatre appartient à la catégorie des œuvres irréprochables, où chaque titre paraît encore meilleur que son prédécesseur, où chaque orchestration subjugue par sa précision, où chaque arrangement rend grâce au talent incontestable de Shane Butler et Caity Shaffer, encore une fois en symbiose totale dans leur chant.

SISKIYOU  – Not Somewhere
(Constellation Records / Differ-ant)
••••°°

Siskiyou ne devait être qu’un projet récréatif au départ pour Colin Huebert, alors membre des Great Lake Swimmers, mais avec Not Somewhere, quatrième album du groupe, il est temps de reconnaître pleinement les qualités d’un collectif autour d’une belle association d’idées. On ne viendra pas chercher chez Siskiyou un réconfort possible, des propos lénifiants mais on en reviendra avec un chœur de chants plaintifs habités d’une folie sourde et d’une colère muette.

ANTHONY LAGUERRE – Myotis
(Vand’oeuvre)
•••°°°

Le Lorrain Anthony Laguerre, un profil rare : inspiré par le noise et le rock, le jeune homme est son propre ingénieur du son, il compose de la musique pour des spectacles de danse ou de théâtre parmi de nombreux projets, et c’est un batteur émérite. Au cœur de son premier album solo Myotis, se trouvent justement ses performances d’impro à la batterie. Anthony Laguerre pointe un contraste constant douceur-puissanceet déconstruit son instrument, jamais loin de l’acouphène signifié par un sifflement quasi omniprésent. Le résultat est aussi savant qu’éprouvant.

THE NATIONAL – I Am Easy to Find
(4AD / Beggars)
•••°°°

Même si nous sommes instruits que le temps fait souvent son oeuvre avec les New-Yorkais, point de sommets à la I Need My Girl, Fake Empire, About Today, Baby We’ll be Fine ou Slipping Husband dans ce neuvième album, le plus bavard de tous (seize titres), comme si le quintette avait voulu se rassurer sur sa créativité intacte. The National se proclame easy to find : il est surtout facile à reconnaître. C’est le propre des grands groupes de n’avoir qu’à jouer quelques secondes pour laisser leur empreinte.

TYLER, THE CREATOR – IGOR
(Columbia Records)

Deux ans après l’extraordinaire Flower Boy, coup de coeur de notre numéro 206, Tyler, The Creator est de retour avec IGOR, un album surprise qui, comme il l’annonce dans le communiqué qui accompagne sa sortie, casse avec toutes les anciennes productions du fantasque rappeur. Un effort résolument expérimental, avec un casting composé d’habitués (Frank Ocean, Kallie Uchis) et de légendes (Kanye West, A$ap Rocky)., qui condense tous les paradoxes et la complexité de l’éternel adulescent.

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :
Interpol – A Fine Mess EP (Matador Records)
Brad Mehldau – Finding Gabriel (Warner Music France)
Minor Poet – The Good News (Sub Pop)
Stefano Pilia – In Girum Imus Nocte Et Consumimur Igni (Die Schachtel)
Christophe – Christophe Etc… (Mercury)
The Head in the heart – Living Mirage (Warner)
Dommengang – No Keys (Thrill Jockey)
Merryn Jeann – Merryn Jeann (Baguette Publishing)
Alen Tagus – Paris, Sines Ep (My Dear Recording) 
The Human Instinct / The Four Fours « 1963-1968 » (Cherry Red)
Anthony Laguerre – Myotis (Vand’oeuvre)
Zalfa – Fi Dam (We Are Unique ! Records / Bigwax / Believe)
L’Envoûtante (auroprod / Modulor)
Blue Jeans – Adult Hits (Bobo Integral)
The Human Instincts / The Four Fours – 1963/1968 (Cherry Red Records)
Moonya – Golden Tree EP
Brad Mehldau – Finding Gabriel (Warner Music France)

 

 

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter