Listomania
7 février 2020
Ásgeir, The Homesick, Obongjayar…: ça sort aujourd’hui et Magic aime
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ásgeir, The Homesick, Obongjayar…: ça sort aujourd’hui et Magic aime

Avec Burry The Moon d’Ásgeir, The Big Exercise de The Homesick ou encore Which Way Is Forward? d’Obongjayar, Magic vous a sélectionné les albums importants qui sortent ce vendredi 7 février.

ÁSGEIR – Burry the Moon 
(BECAUSE) 
•••••°

L’Islandais Ásgeir revient avec un troisième album tendre et puissant, entre immersion totale dans ses empreintes folkloriques, arpèges entrecroisés sur synthétiseurs et auto-Tune romantique. Tel un Bon Iver suédois. Beau à crever. 

THE HOMESICK – The Big Exercise
(SUB POP) 
•••••°

Si The Big Exercise garde quelque chose du psychédélisme froid et métallique des premiers essais de The Homesick, il y manifeste aussi une dimension plus franchement pop et par instants plus lumineuse. Un groupe à la fois ouvert aux quatre vents et qui sait occuper l’espace de ses chansons au millimètre. 

Seu Jorge & RogeNight Dreamer Direct-To-Disc Sessions
(NIGHT DREAMER)
•••••°

C’est accompagné de son ami de 25 printemps Rogê que le grand Seu Jorge décide de partager la guitare et le chant. Sur ces pistes enregistrées en direct-to-disc, sans postproduction, Seu Jorge & Roge revisite la Musica populeira brasilia (MPB). Un concentré de talents.

OBONGJAYAR – Which Way Is Forward? EP 
(SEPTEMBER RECORDINGS)
•••••°

Le premier EP d’Obongjayar confirme la singularité qu’artistes et auditeurs lui prêtaient déjà. Sa musique puise, selon ses propres dires, dans l’afrobeat, la soul, le R’n’B ou la musique électronique. Inclassable, cette pop lumineuse est une occurrence supplémentaire de la créativité qui anime des musiques africaines actuelles, tournées vers le futur

JON HASSELL & FARAFINAFlash of the spirit
(Tak:til/Glittebeat)
•••••°

Il n’avait jamais été réédité depuis sa parution en 1988. Attaché aux sons expérimentaux du monde entier, le label allemand Glitterbeat redonne vie à cette rencontre de premier ordre qui eut lieu entre les rythmes d’Afrique de l’ouest et une musique ambient, minimaliste et expérimentale. On lui doit ce qui fut appelé la fourth world music, dont Flash of the spirit est une parfaite incarnation.

BABEHOVEN – Demonstrating Visible Difference of Height EP
(AUTOPRODUIT) 
•••••°

Cela fait bientôt un an, et les premières notes de l’irrésistible Lena, que nous vivons avec les chansons à la fois tendres et crues de Maya Bon. Les nouvelles aventures en lo-fi de ce Demonstrating Visible Difference of Height confirment les promesses entrevues. À slackers vaillants, rien d’impossible. 

HMLTD – West of Eden 
(LUCKY NUMBER MUSIC)
••••°°

Looks déjantés et concerts chaotiques : le glam-punk des cinq Londoniens de HMLTD a tout pour plaire. Henry Spychaslski et sa clique, récemment signés sur Lucky Number Music, sont de retour avec un premier album explosif: West of Eden, à mi-chemin entre l’électro, le punk et la pop. La bande son parfaite de la fin du monde programmée. 

ANTIBALAS – Fu Chronicles 
(DAPTONE RECORDS) 
••••°°

Les New-Yorkais qui perpétuent l’afrobeat,célèbrent plus de vingt ans d’existence par un retour à leurs débuts. Le groupe a toujours revendiqué son engagement socio-politique. Il le rappelle en prônant l’ouverture à l’autre par la rencontre des cultures (l’Amérique, l’Afrique et l’Asie), sans faire oublier ce qu’il fait de mieux : une rythmique au couteau, les ritournelles ensorceleuses du guitariste et la puissance des soufflants. 

HAMERKOP – Remote 
(DRAG CITY) 
••••°°

Les deux membres d’Hamerkop ont beau être des artistes confirmés, cet album a la fraîcheur des premières fois, sans l’amertume des seconds couteaux. Le duo apporte autant d’attention à la finesse des textures sonores qu’à l’évidence pop. Avec des outils limités, ils déploient une palette étonnamment riche. Un régal d’artisanat à quatre mains. 

LA ROUX – Supervision 
(SUPERCOLOUR RECORDS) 
 ••••°°

Dix ans après son premier album, consacré dans le mouvement électro pop, le duo anglais La Roux poursuit sa mue. Avec Supervision, La Roux projette les contours de la pop et des tonalités électroniques en allant piocher dans les beaux souvenirs des sons passés, sans tomber dans le piège absurde du vintage. 

PAUL HASLINGER – Exit Ghost 
(ARTIFICIAL INSTINCT) 
••••°°

Edgar Froese est parti le 20 janvier 2015 pour un pays dont on ne revient et où l’on n’arrive jamais. Pour autant, on n’a pas fini d’explorer la galaxie Tangerine Dream, dont fait partie Exit Ghost, ce disque d’un de ses collaborateurs, l’Autrichien Paul Haslinger qui travailla avec son aîné entre 1986 et 2004. Furetant entre néo-classique, dark ambient et moments de grâce, Exit Ghost est autant un adieu à Edgar Froese, le vieil ami, qu’un requiem pour un disparu encore bien trop présent. 

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :

Kelly Lee Owens – Inner Song (Smalltownsupersound)
Sunflowers – Endless Voyage (Only Lovers Records / Kurenko)
Garage Blonde – Rage Nue (La Discrète Music)
Clemix – Non Merci (Autoproduit)
Gabriiel – Light In The Dark Ep (Youzprod / Inouie Distribution)
Kreda – Crest (Nature Scene Records Ep)
Futuro Pelo – A Bigger Splash (Pain Surprises / Délicieuse Musique)


Partager sur Facebook Partager sur Twitter