Allo Darlin’ – We Come From The Same Place

Allo Darlin’ est-il un groupe important ? Regardons les choses en face, son œuvre n’a pas changé la face de la pop moderne. Mais on s’en fiche complètement. N’écoutez-vous que des disques “importants” ? Le quatuor britannique représente beaucoup à nos yeux pour de nombreuses raisons : ces mélodies parfaites, cette modestie dans l’exécution, ce côté twee sans la caricature. Mais aussi cet amour de la narration. Parmi la jeune garde pop moderne, on ne compte plus les planqués alignant les images abstraites, laissant les chansons ouvertes aux interprétations selon la formule consacrée – en fait, une façon polie d’expliquer qu’on n’a pas grand-chose à dire. Or Elizabeth Morris a toujours composé comme on rédige un journal intime, consignant ses états d’âme sans pathos mais avec des vignettes remuantes (dans tous les sens du terme). Ce ne sont parfois que des romances, des souvenirs alcoolisés, de petites tranches de vie et quelques observations, mais elles touchent toujours notre corde sensible.

Le chant légèrement cassé de l’Australienne expatriée fait le reste et colle très souvent la chair de poule. Aujourd’hui mariée à un Norvégien et installée à Florence, la tout juste trentenaire dresse un nouveau bilan de sa vie. Elle va plutôt bien, merci. Autrefois en proie à une certaine nostalgie (le classique Capricornia), elle refuse désormais l’expression “c’était mieux avant”, cette propension à regretter les bars, magasins et autres traces du passé qui disparaissent inexorablement (History Lessons). Même si l’album ne contient aucun tube immédiat de la trempe du précité Capricornia, Morris et les siens signent des morceaux de très haute tenue produits par le compagnon de toujours Simon Trought. Allo Darlin’ incarne à la fois la persistance de l’esprit post-C86 – disons la face véloce et mélodique de la fameuse cassette – et prend à bras-le-corps l’héritage de The Go-Betweens (romantisme exacerbé, limpidité mélodique) ou d’Hefner (franchise simple). Pas un hasard si Darren Hayman signe ici les notes de pochette. On le sait déjà, ces chansons nous accompagneront une vie durant. Alors, important, Allo Darlin’ ? À votre avis !

A découvrir aussi

/Sortie • 17 avril 2021

Beach Youth, Cory Hanson, Sharon Van Etten, Tample et autres sorties du 16 avril 2021

/Sortie • 10 avril 2021

Sufjan Stevens, Françoiz Breut, Ballaké Sissoko, Delgres et autres sorties du 9 avril 2021

/Sortie • 3 avril 2021

La Femme, Olivier Rocabois, 4AD, Dry Cleaning et les sorties du 2 avril 2021