Micachu & The Shapes – Good Sad Happy Bad

Tomber calmement. Pas de ciel, pas de sol. Rien pour se raccrocher. Le vide et la pesanteur pour seuls compagnons. Que ressentir ? Les mots sont aux abonnés absents. Never (2012) avait un sens, une forme. Trois ans plus tard, Micachu & The Shapes nous adresse une drôle de carte postale du néant. Quatre mots inscrits : Good Sad Happy Bad. Pas un disque malade, mais un disque-maladie – incurable, inécoutable, insondable.

Difficile de séparer ce troisième LP de ses origines, à savoir des sessions d’improvisation relâchées, enregistrées sans fard, pleines de bribes mal foutues et de chantiers laissés à l’abandon. Cela donne des morceaux aux allures de zombies, quelque part entre suicide artistique et nonchalance terminale.

Un exercice de déconstruction casse-gueule où le trio londonien coupe sa pop à la morphine et fout en l’air tout ce qui aurait pu fonctionner. L’aquoibonisme devient la seule boussole et la poésie du délabrement roule au rythme des chants diarrhéiques et des guitares que Mica Levi triture comme une Frankenstein moderne (riffs gazeux sur Oh Baby, accords dégonflés sur Suffering).

Les tempos alternent entre dub anglais ivre (L.A. Poison) et punk édenté (Sad) avec le même épuisement. Des refrains devaient être là à un moment, mais ils ont quitté le navire. L’auditeur s’attache finalement à ces treize squelettes sans trop savoir pourquoi, comme aimanté par l’ombre de ce qu’ils auraient pu être, dans un autre monde.

En laissant errer ses morceaux au purgatoire, Micachu met le magma créatif à nu. Un état bestial animé par des visions foudroyantes et des émotions primaires – tristesse, attente, souffrance. Aussi incertain et total que son titre, Good Sad Happy Bad est un défi lancé à personne. Un petit morceau d’abîme.JTNDaWZyYW1lJTIwc2Nyb2xsaW5nJTNEJTIybm8lMjIlMjBmcmFtZWJvcmRlciUzRCUyMjAlMjIlMjBhbGxvd1RyYW5zcGFyZW5jeSUzRCUyMnRydWUlMjIlMjBzcmMlM0QlMjJodHRwJTNBJTJGJTJGd3d3LmRlZXplci5jb20lMkZwbHVnaW5zJTJGcGxheWVyJTNGZm9ybWF0JTNEY2xhc3NpYyUyNmF1dG9wbGF5JTNEZmFsc2UlMjZwbGF5bGlzdCUzRHRydWUlMjZ3aWR0aCUzRDcwMCUyNmhlaWdodCUzRDM1MCUyNmNvbG9yJTNEMDA5M2ViJTI2bGF5b3V0JTNEJTI2c2l6ZSUzRG1lZGl1bSUyNnR5cGUlM0RhbGJ1bSUyNmlkJTNEMTExMDc5ODYlMjZ0aXRsZSUzRCUyNmFwcF9pZCUzRDElMjIlMjB3aWR0aCUzRCUyMjU3MCUyMiUyMGhlaWdodCUzRCUyMjM1MCUyMiUzRSUzQyUyRmlmcmFtZSUzRQ==

A découvrir aussi

/Sortie • 27 juin 2020

Benjamin Biolay, Arca, Becca Mancari.. : Ça sort ce vendredi 26 juin et magic aime

/Sortie • 13 juin 2020

Jehnny Beth, Animali, Thomas Azier… : Ça sort ce vendredi 12 juin et Magic aime

/Sortie • 5 juin 2020

Les Marquises, Thousand, Brigid Mae Power : Ça sort ce 5 juin et Magic aime