La belle lucidité de Rémi Fay

If You Were Everything, le premier EP du musicien et compositeur de musique de film, Rémi Fay, fait de belles promesses pour l’avenir.

Cela sonne comme une évidence. Et si, ici, on rencontrait un compagnon fidèle… De ceux qui savent être là dans les moments calmes comme dans les plus chaotiques. Certains cyniques n’entendront que les plaintes faciles d’un être tourné sur lui. Les autres, peut-être plus tendres, y retrouveront ce que l’on aimait chez Perry Blake ou les premiers David Sylvian. If You Were Everything deviendra vite un lieu indispensable : on y entend une belle lucidité dans Our Place, une brume diaphane, à peine une vapeur tremblante dans Tell Me.  Et Même Plus, avec les mots blancs d’une séparation, fait écho au Something Precious des Ecossais de The Bathers. If You Were Everything en conclusion s’étire dans une langueur qui apaise et par là-même nous fait la promesse de beaux plaisirs à venir.

Rémi Fay – If You Were Everything
Sortie le 08/03/2019 – Autoproduction

A découvrir aussi

/Sortie • 26 avril 2024

Fat White Family, Justice, St. Vincent… : la playlist et le cahier critique du 26 avril 2024

/Sortie • 19 avril 2024

Magic : le cahier critique du 19 avril 2024

/Sortie • 11 avril 2024

UTO, Clarissa Connelly, girl in red… : la playlist et le cahier critique du 12 avril 2024