HeCTA – The Diet

(City Slang/PIAS)

Kurt Wagner qui verse dans l’électronique, surprenant ? Pas tant que ça. Voici dix ans, Lambchop publiait CoLAB, un EP cosigné avec le duo Hands Off Cuba, soit Scott Martin et Ryan Norris. Un an plus tard, ce tandem intégrait Lambchop et entoure aujourd’hui l’homme à la casquette au sein d’HeCTA (toujours ce jeu sur les majuscules).

Au rayon “je troque ma vieille guitare pour des machines”, on se souvient de Neil Young avec l’excellent Trans (1982) ou d’Howe Gelb reconfiguré par Radian (Radian Verses Howe Gelb, 2014). Wagner ne tend ni vers l’un, ni vers l’autre. Il utilise les possibilités proposées par le beat synthétique pour développer encore et toujours des histoires à cœur ouvert. Pour le résident de Nashville, peintre de formation, la country est un véhicule que l’on peut customiser au gré des envies jazz, funk, soul… Ici, les limites imposées par le matériel sont tranquillement dévastées – Prettyghetto, dont la guitare impressionniste jaillit de productions soul funk seventies.

Sympathy For The Auto Industry confronte rythmes organiques et synthétiques sans que le tympan ne discerne l’un ou l’autre, le tout porté par les modulations d’une basse hypnotique et quelques nappes salvatrices. On passe rapidement sur The Concept, qui utilise un sketch de Buddy Hackett mais aurait pu être signé par le premier Chemical Brothers venu. Paradoxalement, c’est ce titre plutôt faible – le seul – qui a donné le coup d’envoi de cet album enregistré par Jeremy Ferguson et mixé par John McEntire, Morgan Geist et Q.

En dehors de cette petite déception, le trio se frotte tour à tour à un minimalisme cuivré (Like You’re Worth It, We Are Glistening), à des sons rentre-dedans qui retourneraient quelques dancefloors surpris (Give Us Your Names) ou à une electronica rêveuse soutenue par des chœurs féminins angéliques. Pas certain que les fans hardcore de Lambchop tombent sous le charme, mais on s’en fout. Le trio vient de signer un grand disque inclassable, et c’est tout ce qui compte.JTNDaWZyYW1lJTIwd2lkdGglM0QlMjIxMDAlMjUlMjIlMjBoZWlnaHQlM0QlMjI0NTAlMjIlMjBzY3JvbGxpbmclM0QlMjJubyUyMiUyMGZyYW1lYm9yZGVyJTNEJTIybm8lMjIlMjBzcmMlM0QlMjJodHRwcyUzQSUyRiUyRncuc291bmRjbG91ZC5jb20lMkZwbGF5ZXIlMkYlM0Z1cmwlM0RodHRwcyUyNTNBJTJGJTJGYXBpLnNvdW5kY2xvdWQuY29tJTJGcGxheWxpc3RzJTJGMTQzMTIwMTAxJTI1M0ZzZWNyZXRfdG9rZW4lMjUzRHMtM0FzWG0lMjZhbXAlM0JhdXRvX3BsYXklM0RmYWxzZSUyNmFtcCUzQmhpZGVfcmVsYXRlZCUzRGZhbHNlJTI2YW1wJTNCc2hvd19jb21tZW50cyUzRHRydWUlMjZhbXAlM0JzaG93X3VzZXIlM0R0cnVlJTI2YW1wJTNCc2hvd19yZXBvc3RzJTNEZmFsc2UlMjZhbXAlM0J2aXN1YWwlM0R0cnVlJTIyJTNFJTNDJTJGaWZyYW1lJTNF

A découvrir aussi

/Sortie • 11 juillet 2020

The Beths, Dominique A, The Streets… Ça sort ce vendredi 10 juillet et Magic aime

/Sortie • 27 juin 2020

Benjamin Biolay, Arca, Becca Mancari.. : Ça sort ce vendredi 26 juin et magic aime

/Sortie • 4 juillet 2020

Suzanne Vallie, Cloud Factory, Balzane, La Houle… Ça sort ce vendredi 3 juillet et Magic aime