Evening Hymns – Quiet Energies

(Kütu Records/Differ-Ant)

En six années d’existence, Evening Hymns a déjà édifié deux chefs-d’œuvre de folk aventureux, Spirit Guides (2009) et Spectral Dusk (2012). Puis, lors de ses visites récurrentes en France, Jonas Bonnetta et sa bonne humeur communicative ont fini d’asseoir une réelle popularité dans nos contrées, à défaut d’en bénéficier autant ailleurs (le syndrome The Apartments). On angoissait alors en imaginant le Canadien être victime d’un faux pas musical destiné à rameuter les foules coûte que coûte.

C’était mal connaître l’animal qui, entouré de ses plus proches collaborateurs (sa dulcinée Sylvie Smith et le producteur couteau suisse James Bunton), emprunte aujourd’hui une nouvelle direction sonore. Un changement de cap après avoir fait le deuil de son père dans les lignes et les notes de Spectral Dusk. D’emblée, If I Were A Portal chamboule les souvenirs laissés par les œuvres précitées. Du folk aride d’antan, il ne reste quasiment plus rien. Subsiste seulement en toile de fond la voix distendue de Jonas Bonnetta, reconnaissable entre mille.

En lieu et place du décorum acoustique, l’entrain se substitue au recueillement et des guitares grésillantes viennent s’épanouir dans un canevas atmosphérique, à quelques pas de Last Night I Fell Again de Moose (Reprise EP, 1991). Et même si la lenteur et l’aridité refont leur apparition le temps des magnifiques Rescue Teams et Light As A Feather (conclusion minimale aux effets maximaux), c’est bien l’électricité qui prédomine, comme lors du final chauffé à blanc de You’ll Walk Again And Again, évoquant de temps à autre Okkervil River ou Swearing At Motorists (Jonas est grand fan de Dave Doughman).

D’autres éléments loin d’être anecdotiques admonestent l’auditeur en perte de repères, comme cette boîte à rythmes rachitique dissimulée dans la mélodie de Connect The Lines. Où Jonas résume en quelques vers l’essence de Quiet Energies : “I take each day with a bullet/I live my life out on the line/I tried to move in new directions/Moving air to clear my mind”.JTNDaWZyYW1lJTIwc3R5bGUlM0QlMjJib3JkZXIlM0ElMjAwJTNCJTIwd2lkdGglM0ElMjAxMDAlMjUlM0IlMjBoZWlnaHQlM0ElMjA0MDZweCUzQiUyMiUyMHNyYyUzRCUyMmh0dHBzJTNBJTJGJTJGYmFuZGNhbXAuY29tJTJGRW1iZWRkZWRQbGF5ZXIlMkZhbGJ1bSUzRDE5ODA4MTgxMzQlMkZzaXplJTNEbGFyZ2UlMkZiZ2NvbCUzRGZmZmZmZiUyRmxpbmtjb2wlM0QwNjg3ZjUlMkZhcnR3b3JrJTNEbm9uZSUyRnRyYW5zcGFyZW50JTNEdHJ1ZSUyRiUyMiUyMHNlYW1sZXNzJTNFJTNDYSUyMGhyZWYlM0QlMjJodHRwJTNBJTJGJTJGZXZlbmluZ2h5bW5zLmJhbmRjYW1wLmNvbSUyRmFsYnVtJTJGcXVpZXQtZW5lcmdpZXMlMjIlM0VRdWlldCUyMEVuZXJnaWVzJTIwYnklMjBFdmVuaW5nJTIwSHltbnMlM0MlMkZhJTNFJTNDJTJGaWZyYW1lJTNF

A découvrir aussi

/Sortie • 11 juillet 2020

The Beths, Dominique A, The Streets… Ça sort ce vendredi 10 juillet et Magic aime

/Sortie • 27 juin 2020

Benjamin Biolay, Arca, Becca Mancari.. : Ça sort ce vendredi 26 juin et magic aime

/Sortie • 4 juillet 2020

Suzanne Vallie, Cloud Factory, Balzane, La Houle… Ça sort ce vendredi 3 juillet et Magic aime