Abonnés
Anywhere but Here
Sorry
Domino Records

Chronique : Sorry, chancelons sous la pluie

Deux ans après l'insouciant "925", les Londoniens de Sorry reviennent avec un second album aussi grand que groggy. "Anywhere but Here" est le disque de la semaine de Magic du 7 octobre 2022.

27 mars 2020. Après les mixtapes Home Demo/ns Vol I et II, (2017-2018), apprentissage d’un bricolage qui deviendra leur marque de fabrique, Sorry révèle 925, premier album qui doit – enfin – faire exploser le talent des Nord-Londoniens à la face du monde. La suite ? On ne la connaît que trop bien. Ce patchwork, remake musical de Skins, fameux teen drama en sept saisons montrant les vies tumultueuses de lycéens de Bristol, deviendra involontairement la bande-son d’une jeunesse en perdition. Une perdition confinée dans sa chambre, mais en perdition quand même. Mais il en faut bien plus pour effrayer Asha Lorenz et Louis O’Bryen, que l’on rencontrait au début de l’année double-vingt. Arrivait ensuite un rapide EP, Twixtustwain, histoire de ne pas se faire oublier après quelques maudits mois, et de nous rappeler qu’il n’y a pas plus fort que le duo pour nous prendre par la main et nous dire : «Tu vois, Big Ben et Trafalgar Square ? Eh bah c’est pas le Londres que je vais te montrer». Un Londres plutôt fait de bars craignos mais où la pinte n’est pas chère, de rues désertes où rire entre copains à la pleine lune, et de spots pour pleurer tranquillement sans risquer de se faire toucher par une perche à selfie.

Article réservé aux abonnés. Pourquoi pas vous ?

Vous êtes abonné·e ? .

A découvrir aussi

/Sortie • 19 janvier 2023

Magic : la playlist et le cahier critique du 20 janvier 2023

/Sortie • 12 janvier 2023

Magic : la playlist et le cahier critique du 13 janvier 2023

/Sortie • 8 décembre 2022

Magic : la playlist et le cahier critique du 9 décembre 2022