Chroniques d'albums
9 novembre 2007
Laudanum - Your Place & Time Will Be Mine
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Laudanum - Your Place & Time Will Be Mine

Faute d’être parvenu à diffuser son remarquable deuxième album en fran-çais, Les Jours Sont Comptés, autrement que via son propre site Internet, c’est sous le pseudonyme de Laudanum que Matthieu Malon revient, quatre ans après la sortie du mémorable System:On. Ce qui devait n’être, au départ, qu’un projet parallèle, une incursion à temps partiel dans les contrées électroniques, finit donc par prendre encore davantage d’ampleur. Qu’importe, en vérité. Quelle que soit la forme, la langue ou la tonalité musicale dominante, Malon réussit une fois de plus à créer une musique profondément imprégnée d’humanité, des morceaux tour à tour plombés et euphorisants, mélancoliques et toni-ques, plein d’effets dynamiques subtils et inattendus. Les six premiers titres frôlent de très près la per-fection, en partie grâce à un travail de composition admirable, en partie grâce à la présence d’invités sélectionnés avec pertinence. Dès l’ouverture, Collide (cosigné et interprété par Cavil) organise un choc fécond entre Death In Vegas et Dominique A. Un peu plus loin, l’architubesque Left-Handed Right Mind interprété par le Stéphanois Angil s’amuse à faire rebondir un riff métallique comme une grosse balle en caoutchouc avant que Christian Quermalet (The Married Monk) prenne le relais pour un Sailor And Bruno à la fois sépulcral et dansant à souhait. Il faut en avertir immédiatement Laurence Boccolini : on a retrouvé, le seul, l’unique, le véritable Malon fort !

MATTHIEU GRUNFELD

Partager sur Facebook Partager sur Twitter