Ariel Pink a apporté sa contribution aux commémorations du 11 septembre. Une contribution forcément baisée du bulbe, seize minutes d’une épopée rétro-pop illustrée par une vidéo rocambolesque d’Animal Charm, qui carambole stéréotypes étasuniens et relents d’une guerre larvée. Où le rôle du barbu givré y est forcément tenu par R. Stevie Moore. Notez que la suite musicale avait en partie été gravée sur vinyle fût un temps. (via Pitchfork.)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter