Chroniques d'albums
4 janvier 2008
Low - Things We Lost In The Fire
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Low - Things We Lost In The Fire

Dans ce nouveau remake de Moins Vite Que La Musique, le groupe le plus apathique de sa génération annonce d’entrée la couleur : Things We Lost In The Fire. Un an après son fantastique Christmas, qualifié par le NME de « meilleur album de Noël de tous les temps », le trio de Duluth, Minnesota, poursuit sa collaboration avec Steve Albini, entamée par l’antépénultième Secret Name (grand disque s’il en est). Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, Low en a gravé treize à la douzaine. Mis en bouche par le single Dinosaur Act, une expression martelée et répétée à l’envi par la voix cinglante d’Alan Sparhawk, on se surprend, encore une fois, à se jeter à corps (oreilles ?) perdu(es) dans cette grisaille monochrome, à peine troublée par une éclaircie inespérée (l’ultime In Metal, où l’on entend les petits cris char-mants de la fille de Sparhawk et Mimi Parker), qui suspend le temps (Closer) et l’étire dans une longue procession digne d’un enterrement de pre-mière classe (l’extraordinaire Like A Forest). Une lente descente aux enfers qui vaut tous les paradis du monde.

Franck Vergeade

Partager sur Facebook Partager sur Twitter