Listomania
10 mai 2019
The Mystery Lights, A.A. Bondy, She Keeps Bees, Mac Demarco…: ça sort aujourd’hui et Magic aime
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

The Mystery Lights, A.A. Bondy, She Keeps Bees, Mac Demarco…: ça sort aujourd’hui et Magic aime

Avec Too Much Tension ! de The Mystery Lights, Kinship de She Keeps Bees ou Here Comes The Cowboy de Mac Demarco, Magic vous a sélectionné les disques importants qui sortent ce vendredi 10 mai.

 

THE MYSTERY LIGHTS – Too Much Tension
(Wick Records)

•••••°

Adoubés par Wick Records, sous-division du label mythique Daptone Records, Mike Brandon et sa bande tombent en amour pour l’old school et l’analogique. Après un premier album, véritable concentré de rock garage démoniaque qui leur a valu le statut de «meilleur groupe de rock garage de new York» d’après le NME, le groupe revient avec onze titres exigeants. Ils y convoquent au chant, aux chœurs et aux guitares les fantômes sacrés de Television et des Kinks et aux synthés le mysticisme de Suicide.

A.A. BONDY – Enderness
(FAT POSSUM / DIFFER-ANT)
•••••°

Il a fallu huit ans à Auguste Arthur ‘AA’ Bondy pour retrouver une inspiration toujours mélancolique mais qui se teinte d’une électricité nouvelle et mélodieuse. En totale maîtrise, l’Américain joue ici tous les instruments, alterne les rythmes évanescents (Images Of Love, Killer 3 et ses choeurs simples mais d’une efficacité incroyable) et les pistes plus désespérées, à la beauté noire (The Tree With The Lights, Fentanyl Freddy, Enderness).

SHE KEEPS BEES – Kinship 
(Bb*Island / Differ-Ant)
•••••°

Trésor caché de la scène indie rock américaine, le duo composé de Jessica Larrabee et Andy LaPlant revient avec un magnifique cinquième album studio au ton plus sombre que d’ordinaire mais à la puissance émotionnelle amplifiée. Délaissant les riffs de guitare incisifs, le groupe explore de nouveaux territoires où les claviers sont davantage mis en avant aux côtés, ici de cordes enveloppantes, là de nappes synthétiques envoûtantes. Indispensable.

MAC DEMARCO – Here Comes The Cowboy
(Mac’s Record Label / Caroline)
••••°°

Mac DeMarco aime jouer à domicile. Donnez-lui deux semaines de pluie pour prétexte et il vous bricole un disque dans son garage. Résultat : treize titres tellement dilettantes qu’on les soupçonne d’abord d’avoir été écrits sur un coin d’établi et enregistrés entre deux siestes. Mais il suffit de lui laisser le temps d’émerger pour saisir qu’Here Comes the Cowboy a le charme de ces productions domestiques qu’un petit lot de fulgurances soulage des blagues les plus potaches. Entre le clown triste et le trublion.

TIM HECKER – Anoyo
(Kranky Records)
••••°°

Après le séjour terrestre de l’album Konoyo (2018), Tim Hecker présente Anoyo, littéralement «l’autre monde», celui des morts. La seconde partie du diptyque du musicien canadien est issue des mêmes sessions d’enregistrement que Konoyo. Tim Hecker s’empare à nouveau de la musique traditionnelle impériale japonaise gagaku, avec l’orchestre Tokyo Gakuso. Les titres d’Anoyo se lisent comme une phrase unique qui décrit un endroit grouillant de vie(s).

DEATH AND VANILLA – Are you a Dreamer?
(Fire Records)
••••°°


Une merveille de dream pop avec un petit côté rétro qui s’explique par la passion des membres de ce trio pour les instruments vintage. Moog, orgue, vibraphone et autre mellotron façonnent à nouveau ce troisième album où la voix de Marleen Nilsson, timbre aérien flottant au milieu d’orchestrations expérimentales, se révèle toujours aussi enchanteresse. Les huit morceaux de cet album passent comme un songe. Êtes-vous un rêveur ? interroge le titre du disque. Impossible de ne pas répondre oui.

YOUNG LIKE OLD MEN – Between Us 
(Gravity Records)
••••°°

Lorsqu’ils ne sont pas occupés à jouer les hommes de l’ombre de la scène indé parisienne, oeuvrant sur des projets tels qu’En Attendant Ana ou Eggs, Nicolas Pommé et Guillaume Siracusa s’amusent à mélanger leur amour du garage-rock et du shoegaze sous le nom Young Like Old Men. Avec ses guitares radieuses qui fuzzent de partout, comme à la grande époque de l’indie des 90’s dont ils sont friands, on a trouvé le disque idéal pour accompagner une folle ruée au volant d’une vieille Corvette

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :
Carlton Jumel Smith – Produced By Adrian Younge (Linear Labs) 
Ona – Full Moon Heavy Light (Modulor)
Emotional Oranges – The Juice Vol 1 (Avant Arden Records)
Carlton Jumel Smith – 1634 Lexington Avenue (Timmion Records)
Rosie Lowe – Tyu (Caroline)
Greys – Age Hasn’t Spoiled You (Carpark Records)
Holly Herndon – Proto (4AD)
Astrïd A – Porthole (I) (Gizeh Records)
James Brown – Slaughter’s Big Rip Off – réédition (Universal) 
James Brown – Say It Live And Loud: Live In Dallas – réédition (Universal)

 

 

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter