×
En écoute
14 janvier 2016
Sur le label Objet Disque, le chanteur Eddy Crampes dévoile son nouvel album
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Sur le label Objet Disque, le chanteur Eddy Crampes dévoile son nouvel album

La première fois que l’on a entendu parler d’Eddy Crampes, c’est par l’intermédiaire de l’ami Julien Gasc (Aquaserge) et de son album solo Cerf, Biche Et Faon (2013). Le tandem y reprenait en français Harry Nilsson – le titre Together, devenu en VF le poignant Ensemble. « Eddy règle aussi ses problèmes de couple en musique, même si nous ne naviguons pas dans les mêmes univers. Lui est plutôt Alain Barrière, avec ce côté nostalgique », nous confiait à l’époque Julien. La preuve en images :

Le très peu coté dans les milieux branchés Alain Barrière est l’un des nombreux artistes qu’Eddy a repris depuis son CD En Concert Au Localypso en 2006. Les chansons de Lee Hazlewood, Daniel Johnston ou Lennon & McCartney ont également eu leur compte avec lui.

Et sur son nouvel album éponyme, disponible dès ce 15 janvier chez Objet Disque, le Toulousain cultive cette manie de la relecture en s’attaquant cette fois au « chanteur libertaire » François Béranger (Évidence), à Souchon & Voulzy (Portbail), à Burt Bacharach & Hal David (T’en Vas Pas Comme Ça), et encore une fois à Daniel pour une adaptation de Come See Me Tonight, qui devient Viens Me Voir Cette Nuit.

Après Le Meilleur en 2012 sur 2000 Records, Eddy Crampes livre là son album le plus coloré, varié et délié, où chaque extrait apporte son lot d’arrangements différents et d’interprétations remaniées – tube ludique (Sunday) ou embardées rockab’ et country, folk hors du temps (Mme Steingogler) ou ballade éthérée, au petit jeu des comparaisons nationales on peut penser tour à tour à Erik Arnaud, Frànçois Marry, Sammy Decoster, Mustang ou même Dominique A.

Une « variété fantôme, hypnagogique », dit Sing Sing (Arlt) au sujet de cette œuvre pourtant bien vivante et incarnée. En écoute maintenant :

Autour de la famille Objet Disque et La Souterraine, les concerts ne manquent pas dans les prochains jours – attention, on parle là carrément de Festival Souterraine International !

Eddy Crampes jouera par exemple :

– le 14/01 à Toulouse avec La Féline et Cliché
– le 16/01 à Lyon avec Gontard et Thomas Pradier
– le 18/01 aux Trois Baudets avec Camille Bénâtre et Maud Octallinn

Le reste des très nombreuses dates de ce festival itinérant, de Toulouse à Anges, de Brest à Montpellier, de Londres à Chambon-sur-Lignon, du Canada à la Belgique, sont à retrouver en intégralité par ici.

Avec notamment à l’affiche Requin Chagrin, Strasbourg, Flegmatic et un Aquaserge Orchestre qui promet.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter