Concert
9 juillet 2019
Sleaford Mods, Death Valley Girls, King Khan’s Louder Than Death au Binic Folk Bues Festival 2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Sleaford Mods, Death Valley Girls, King Khan’s Louder Than Death au Binic Folk Bues Festival 2019

Du 26 au 28 juillet 2019, le petit village de Binic (re)deviendra, pour la onzième année consécutive, la capitale du blues, du garage et du folk. Avec, en têtes d’affiches du Blinic Folk Festival 2019, Sleaford Mods, King Khan’s Louder Than Death ou bien encore Death Valley Girls.

Plus qu’un festival, le Binic Folk Blues Festival, dont Magic est partenaire, est un état d’esprit qui se fait de plus en plus rare aujourd’hui, à l’heure de Live nation et de l’uniformisation des programmations. Depuis onze ans maintenant, l’association La Nef D Fous se démène pour attirer le gratin de la scène garage bretonne, française et mondiale dans ce port des Côtes d’Armor, pour les oreilles de 60 000 festivaliers venus assister à la cinquantaine de concerts prévus sur trois jours, dans une totale gratuité.

Pour cette XIe édition, les hostilités débuteront le vendredi 26 juillet, journée qui verra s’agiter, pêle-mêle, les garage-stoneuses toutes de noir vêtues Death Valley Girls, originaires de Los Angeles, le super-groupe de punk déjanté mené par l’exubérant canadien King Khan et ses Louder Than Death, les italiens psychédéliques de Go!Zilla ou les bluesmen New-Yorkais « sortis d’un road trip woodstockien« , disent les organisateurs, de Handsome Jack.

Le samedi ne déroge pas à la règle, et, festival breton oblige, les Rennais de Guadal Tejaz feront saturer les amplis de la scène Pommelec avec leur psych-post punk. Autre groupe français donnant dans le psychédélisme, mais qui est ici plus spatial, Slift transformera la scène Coche en planète pas si inexplorée que ne le veut le titre de leur premier album, car cette scène sera aussi foulée par les Baby Shakes, Ramones au féminin au power-punk dévastateur. Enfin, les très raffinés Grindhouse mettront leurs casques de football américain et créeront moult pogos dans la foule de la scène Pommelec avec leur proto-punk, avis aux amateurs.

Dernier jour de ce Binic Festival, le dimanche 28 juillet accueillera un des meilleurs groupes anglais du moment, et de loin l’un des plus atypiques avec leur post-punk-garage-rap (vous avez bien lu) à la sauce « vieux pub du fin fond des Midlands », Sleaford Mods ! Mais aussi les toulousains de Cathédrale, jeunes prêtres de la garage-pop, les Angelins de Prettiest Eyes, pourvoyeurs d’un garage-synth-punk (sous) acide comme la cité californienne sait si bien le faire ou bien encore Civic, qui n’est pas une Honda mais un quatuor post-punk australien aimant les lives qui vont droit au but.

Bien sûr, ce n’est qu’une infime partie de la programmation de ce festival qui compte pas moins de 40 groupes pour cette édition 2019, programmation que vous pouvez consulter sur leur site  internet. Elle montre en tout cas que le Binic Folk Blues Festival reste une place forte du rock indépendant mondial, et un passage obligé pour tout groupe qui se respecte.

 

Site officiel du festival : https://www.binic-folks-blues-festival.com/

Partager sur Facebook Partager sur Twitter