Chroniques d'albums
4 janvier 2008
Low - Secret Name
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Low - Secret Name

Surtout, ne pas vous fier aux fleurs qui ornent joliment la pochette du sixième album de Low. Car sous la bannière étiolée de l’Amérique mélancolique, le trio de Duluth (Minnesota) nous gratifie encore de la même poignée de chansons cafardeuses et apathiques. Pourtant, allez savoir pourquoi, on y revient sans cesse. Malgré des guitares en lambeaux, une basse en veilleuse, une batterie au ralenti et deux voix navrées, Low suscite toujours la même addiction. Dans ce bas (low, en anglais) monde de brutes, quelques minutes de torpeur sont toujours les bienvenues. D’autant que, contrairement aux apparences, cette musique est « moins triste que sérieuse, moins désespérée que grave », dixit Alan Sparhawk, le chanteur-guitariste de Low. Magnifiquement mises en abyme par la production de Steve Albini, des chansons aussi splendides que Starfire, Two-Step, Missouri, Immune assombrie d’une section de cordes ou Will The Night, forment une extraordinaire ode à la lenteur, bande-son idéale à une journée de la paresse que ce groupe donne furieusement envie d’instituer.

Franck Vergeade

Partager sur Facebook Partager sur Twitter