Listomania
1 août 2019
Route du Rock 2019 : les 8 concerts incontournables
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Route du Rock 2019 : les 8 concerts incontournables

Du mercredi 14 août au samedi 17 août, la Route du Rock va encore une fois ravir les amateurs de pop moderne que vous êtes. Si vous comptez venir célébrer la musique à Saint-Malo, nous avons sélectionné huit groupes incontournables de cette édition.

Big Thief

Mercredi 14 août dans la salle La Nouvelle Vague

Leur album U.F.O.F. paru en avril figurait parmi les coups de coeur de notre numéro 215. « Une rencontre avec l’ailleurs« , écrivions-nous. Ceux qui étaient au Tinals le confirmeront : l’alchimie des albums de la formation new-yorkaise survit toujours à l’épreuve de la scène et l’émotion délivrée par la chanteuse Adrianne Lenker n’en est que magnifiée. Rendez-vous à la salle La Nouvelle Vague pour ce premier temps fort du festival, le même soir que Sharon Van Etten et Anna St.-Louis s’il vous plaît !

Stereolab

Jeudi 15 août sur la scène des Remparts

Mesure-t-on suffisamment l’immense contribution des très influents Stereolab ? Nous vous apportions des éléments de réponse dans le guide d’écoute du numéro 215 de Magic, à l’occasion des nombreuses rééditions qui leur sont consacrées cette année. Mais entendre et lire ne sauraient suffire : il faut voir de ses propres yeux, comme les chanceux de la Villette Sonique ce printemps. Ça tombe bien, cette année la Route du rock vous donne l’occasion d’assister aux prouesses de la formation fondée par Tim Gane et Lætitia Sadier. 

Tame Impala

Jeudi 15 août sur la scène du Fort Saint-Père

La Route du Rock commence fort avec le retour de Kevin Parker, illustre messie-frontman de Tame Impala. Six ans après son dernier passage en Bretagne, le groupe australien devenu en une décennie une valeur plus-que-sûre du revival psychédélique revient poser ses amplis face à la Manche. Et qui sait, vous aurez peut-être la chance d’entendre quelques inédits de leur prochain album tant attendu.

Fontaines D.C.

Jeudi 15 août sur la scène du Fort Saint-Père

Il va bientôt devenir inutile de présenter Fontaines D.C., tant ces cinq jeunes Irlandais ont déferlé sur le monde pop moderne, pas encore préparé à leur punk de prolétaires. Bien placé pour figurer parmi les meilleurs albums de 2019, Dogrel vous emmène en plein coeur des pubs dublinois préférés de la bande, sans le risque de vous prendre une pinte entre les deux yeux. On ne peut cependant pas vous le promettre pour leur concert, à coup sûr l’un des shows les plus énergiques de cette édition.

Altin Gün

Vendredi 16 août sur la scène du Fort Saint-Père

Le mariage de l’inspiration psyché du Hollandais Jasper Verhulst (bassiste chez Jacco Gardner) au rock anatolien – tout autant psychédélique – de la fin des 60’s et du début des 70’s a un nom. Altin Gün. L’Âge d’or en français. Les deux albums du sextette, On (2018), Gece (2019) sont de purs condensés de pépites ultra efficaces, à consommer sans modération, et de préférence en live.

Tim Presley’s White Fence

Vendredi 16 août sur la scène du Fort Saint-Père

Lorsqu’il ne collabore pas avec le foutraque Ty Segall ou l’énigmatique Cate Le Bon, Tim Presley s’occupe de son joli projet personnel, White Fence. Entre folk mélancolique, psyché déviant et avant-gardisme, son album I Have To Feed Larry’s Hawk est son projet phare à ce jour. Vous pourrez profiter de son étrange beauté dans le plus rock’n’roll des forts bretons.

Deerhunter

Samedi 17 août sur la scène du Fort Saint-Père

Les prestations du groupe de Bradford Cox, une des dernières incarnations du rock écorché à l’ancienne, sont souvent aussi émouvantes que remuantes. Si l’envie vous prend de le voir interpréter des titres de son chef-d’œuvre Halcyon Digest (2010) recensé parmi les 150 disques de la décennie de Magic, ou des morceaux de son excellent dernier disque “Why Hasn’t Everything Already Disappeared? sachez que Deerhunter viendra vous faire pleurer à Saint-Malo.

Metronomy

Samedi 17 août sur la scène du Fort Saint-Père

Avec la sortie prochaine de Metronomy Forever, le groupe mené par Joseph Mount compte montrer qu’il reste l’un des groupes plus cools de la perfide Albion. Depuis Nights Out en 2008, célébré cette année avec une belle réédition augmentée, et le succès de English Riviera en 2011, Metronomy est en tout cas une des pointures de l’électro-pop contemporaine. Vous pourrez vérifier ce statement par vous même. De quoi fêter (la fin de) l’été en beauté.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter