Listomania
6 décembre 2018
Omar Jr : “Nous écouter peut provoquer des hallucinations !”
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Omar Jr : “Nous écouter peut provoquer des hallucinations !”

Le tout jeune groupe formé par Fabrice, le guitariste des Naïve New Beaters et Nico, le chanteur des Casablanca Drivers, vient de sortir un EP et joue en concert aux Bars en Trans samedi 9 décembre. Ils nous racontent la genèse de leur pop hallucinatoire a mi chemin entre les Voidz de Julian Casablancas et LCD Soundsystem. L’entretien complet est à retrouver en podcast*.

 

Comment s’est constitué Omar Jr ?

Fabrice : Avec les Naive New Beaters, on jouait après le groupe de Nicolas, les Casablanca Drivers, en Corse. On s’est rencontrés comme ça et quelques mois après on est partis à Noel 2014 faire un surf trip au Mexique. On a atterri à la Fugu Guesthouse, une sorte de maison d’hôte tenue par un sacré personnage du nom de Omar Jr. Une sorte d’aventurier mi-mytho, mi-vrai, mais qui te fait voyager sans te faire bouger.

Quel genre d’histoire il vous a raconté ?

Fabrice : Sa naissance au Japon, le fait qu’il ait failli devenir maître sushi, qu’il est tombé dans un coma profond après avoir mal préparé un poisson fugu, ces poissons qui libèrent un poison mortel quand ils sont mal cuisinés… Comme on voulait faire de la musique ensemble avec Nico, on s’est dit que ce type était le sujet parfait pour l’inspiration des paroles, de la musique et de l’identité du groupe. Même s’il n’y a rien de latin dans notre musique, l’esprit y est. On va dire que l’écouter fort peut provoquer des hallucinations comme après une bonne cuite au mescal !

Il y a un côté pop à la Chroméo chez vous, avec LCD Soundsystem…

Fabrice : Chromeo, on nous l’avait jamais dit ! LCD Soundsystem en revanche, c’est clairement une influence – par exemple, avec la cloche à la fin du morceau Omar. Pour l’anecdote, elle a été enregistrée avec l’une de mes casseroles, chez moi !

Nico : On est pas mal influencé par les Strokes, enfin on se rejoint surtout sur les Voidz, le groupe plus loufoque de Julian Casablancas.

Fabrice : D’ailleurs, on nous a déjà dit que l’EP était tellement hétéroclite qu’on ne dirait même pas que c’est le même groupe qui a écrit les 4 chansons…

Toi Fabrice, Omar Jr ça te permet d’exprimer d’autres choses qu’avec les Naïve New Beaters ?

Fabrice : Carrément ! Je ne vais pas dire qu’on est devenus une “grosse machine”, parce qu’on en est loin… Mais déjà, on est 3, il y a plus de monde d’impliqué donc c’est toujours plus compliqué de prendre des décisions. Et puis le fait de reprendre un projet à la base, je m’éclate ! On fait tout sans se prendre la tête et se poser de questions. Musicalement, il y a plus de guitares donc c’est parfait.

Propos recueillis par Nicholas Angle
Photo : Jean Baptiste Dominici

EP : Aloha 666
Sorti le 12/11/2018.
En concert samedi 09/12, 20h, au Penny Lane à Rennes.

*Retrouvez l’entretien complet sur le podcast Hors Piste (lien : https://podcast.ausha.co/hors-piste). Chaque mois, 30 minutes de conversation avec un artiste et une session acoustique exclusive.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter