Listomania
31 décembre 2017
Mélodies de France, de Suède et de Kadhja Bonet : Le Top 2017 de Benoît Derrier
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Mélodies de France, de Suède et de Kadhja Bonet : Le Top 2017 de Benoît Derrier

Jusqu’à la fin de l’année, les rédacteurs de Magic délivrent tous les jours leur Top 2017, sous la forme d’une liste de 10 albums, assortie d’un texte de mise en relief.

  1. BERTRAND BURGALAT Les choses qu’on ne peut dire à personne
            (Tricatel)
  2. KADHJA BONET The visitor (Fat Possum/PIAS)
  3. TIGRAN HAMASYAN An ancient observer (Nonesuch/Warner)
  4. LAURA MARLING Semper Femina (Kobalt/PIAS)
  5. FRANCOIS & THE ATLAS MOUNTAINS Solide mirage (Domino Recording)
  6. CURTIS HARDING Face your fear (Anti-/PIAS)
  7. CHARLOTTE GAINSBOURG Rest (Because Music)
  8. LONEY DEAR Loney Dear (Real World Records/PIAS)
  9. MARIAM THE BELIEVER Love everything (Repeat Until Death)
  10. FOREVER PAVOT La pantoufle (Born Bad Records)
    La chaîne Youtube du groupe suédois Wintergatan

 

Les choses qu’on ne peut dire à personne, de Bertrand Burgalat, est un disque qui porte bien son nom puisqu’il est resté quasi-confidentiel. La chanson-titre, écrite par Laurent Chalumeau, est pourtant un potentiel mini-tube électro-pop assorti d’une guitare funky, porte-drapeau d’un grand album à la poésie « houellebecquienne ». Poussez le vice plus loin avec les versions alternatives de Variations, paru en novembre.

Parmi les artistes français, Charlotte Gainsbourg a aussi livré un album captivant, tandis que Frànçois & The Atlas Mountains a poursuivi avec brio son oeuvre inventive et joueuse. Retenons aussi la réjouissante pantoufle de Forever Pavot, même s’il manque encore à Emile Sornin des chansons à la hauteur de ses talents d’arrangeur. La scène suédoise est moins en forme. Je n’en garde cette année que deux noms: le toujours très bon Loney Dear et la fougueuse Mariam The Believer.

La plus belle surprise de 2017 était aussi le premier coup de coeur du premier numéro de Magic de l’année, le 202 : la soul gracieuse de la californienne Kadhja Bonet, sur un premier album dont le charme ne s’évente pas. Autres favoris de l’année, dans des styles très différents : le piano magnétique de Tigran Hamasyan, le folk spartiate de Laura Marling et la soul endiablée de Curtis Harding.

Je vous recommande enfin la chaîne Youtube du groupe suédois Wintergatan. Sous des allures de tutoriel de menuiserie, c’est une véritable mine d’instruments mécaniques, dont Martin Molin, le leader bricoleur du groupe, est devenu un spécialiste après la construction de son incroyable machine à billes, vu plus de 64 millions de fois à l’heure où nous écrivons ces lignes.


BENOÎT DERRIER, ancien ingénieur du son à Radio France, musicien du dimanche, est aujourd’hui basé à Stockholm, Suède, où il observe les aurores boréales, le soleil de minuit et la scène pop locale.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter