Listomania
3 avril 2019
Les disques qui vont nous faire rêver au Disquaire Day 2019, vol. 2 : 7 disques bourrés d’inédits
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Les disques qui vont nous faire rêver au Disquaire Day 2019, vol. 2 : 7 disques bourrés d’inédits

Magic a fait sa sélection dans la profusion de disques édités ou réédités en quantité limitée ce samedi 13 avril pour le Disquaire Day 2019. Deuxième sélection : sept disques dont le contenu est inédit.

COURTNEY BARNETT – Everybody Here Hates You (Mom+Pop)

Chaque nouvelle sortie de la songwriter australienne qui tenait la couv’ de notre numéro 209 reste un événement que l’on guette avec attention. A l’occasion de la grande messe du disques, elle dévoile Everybody Here Hates You, avec son morceau Small Talk en face B.

BROKEN SOCIAL SCENE – Let’s Try the After Vol.1 & 2 (Arts & Crafts)

Les Canadiens n’avaient pas sorti de morceaux depuis Hug Of Thunder (2017). En cette année 2019, ils nous montrent qu’ils se portent toujours parfaitement bien avec deux EPs dont Let’s Try The After. Ce Vol.2, dévoilé spécialement le 13 avril, est une sortie spéciale pour les nostalgiques de l’indie rock des années 2000.

MODEST MOUSE – Poison The Well (Epic Records)

Le groupe d’Isaac Brock revient pour la première fois depuis Strangers to Ourselve, qui remontait tout de même à 2015. Avec cette galette deux titres, la formation américaine se rappelle à point nommé à nos bons souvenirs. Espérons que cette sortie en soit à la hauteur.

AIDAN MOFFAT & RM HUBBERT – What The Night Bestows US (Rock Action Records)

Si les morceaux dévoilés ici seront connus de certains, leurs arrangements en revanche, ne le seront pas. Ces titres enregistrés live lors d’une tournée anglaise en novembre 2018 accueillent pour la première fois le chanteur et violoniste et contiennent également une nouvelle version de Party On and Wolves of the Wood ainsi qu’une reprise de Hitler Lives de Rosalie Allen.

JEFF BUCKLEY – In Transition (Legacy)

A l’occasion du vingt-cinquième anniversaire du chef d’oeuvre GraceTransition réunit des morceaux issus de sept sessions studio pour Columbia Records en 1993. On y découvre des versions de Mojo Pin ou Unforgiven aka Last Goodbye, titres qui se retrouvèrent sur l’unique album paru du vivant du chanteur ainsi que des réinterprétations d’If You Knew de Nina Simone et bien sûr de Hallelujah de Leonard Cohen.

THE APARTMENTS – Live At L’Ubu (Talitres)

Ce live enregistré en 2015 dans la mythique salle rennaise de l’Ubu ravira fans du groupe australien et de son charismatique chanteur Peter Milton Walsh. Les morceaux interprétés ce jour-là sont souvent tirés de No Song, No Spell, No Madrigal, mais les nostalgiques de l’âge d’or du groupe retrouveront surtout Goodbye Train et All You Wanted.

JEFF TWEEDY – Warmer (dBpm Records)

L’excellent Warm paru en novembre 2018 vous a plu ? Vous êtes chanceux : voilà dix morceaux inédits tirés des mêmes sessions d’enregistrement de ce beau disque solo du leader de Wilco. Espérons que cette fournée soit du niveau de la précédente.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter