Chroniques d'albums
9 novembre 2007
Olaf Hund - Kitch, Kitch
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Olaf Hund - Kitch, Kitch

« Le mal du siècle, c’est l’emballage… » Cette vieille revendication écolo des années 70, Olaf Hund la détourne sans mal en empaquetant son disque dans… une boîte Tupperware. D’où l’espoir légitime d’y trouver une production française électronique à la fraîcheur garantie. On glisse ainsi sur les titres « alimentaires » de cette compilation remaniée d’une série de vinyles entièrement dédiée aux parfums de yaourts qu’on trouve au rayon frais des supermarchés : Myrtille Sauvage, Goût Cerise, Pêche Ananas… On y trouve également quelques titres plus spécifiquement consacrés aux liquides vaisselle : Doux Pour Les Mains, Fraîcheur Citron ou Dégraisse Et Tue Les Bactéries. Une inspiration ménagère puisée au fond des linéaires qu’on imagine reproductible à l’infini, le jour où Olaf Hund s’aventurera au rayon des surgelés ou des produits bio. D’où une prédilection pour l’electro de consommation courante, celle qu’on déguste en fond sonore, où l’on peine à trouver une saveur inédite bien qu’entièrement fabriquée à partir d’arômes de synthèse. C’est une house sautillante à l’humour potache qui défile, quelque part entre Bosco, Le Tone, Cosmo Vitelli un jour de flemme, voire les musiquettes ludiques du jeu vidéo Super Mario. On est donc ici entre copains fumistes qui s’amuseraient à composer sur un vieil Atari des rythmes inoffensifs, une activité toujours plus amusante que d’aller plancher en amphi sur un prochain partiel. Leurs camarades en école de commerce (promotion Superdiscount) en rigolent encore. Cela dit, s’il vous manquait une musique à coincer entre vos oreilles pour la corvée hebdomadaire des courses chez Carrefour, n’hésitez plus : Kitch Kitch est pour vous.

Hervé Crespy

Partager sur Facebook Partager sur Twitter