Chroniques d'albums
9 novembre 2007
Cane 141 - Garden Tiger Moth
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Cane 141 - Garden Tiger Moth

Considérés à la sortie de leur premier album, en 1998, comme de simples émules doués de Belle & Sebastian, les six Cane 141 semblent avoir définitivement résilié leur affiliation au club des serpillières humaines. Et si l’on retrouve encore un peu de Stuart Murdoch sur Garden Tiger Moth, c’est tout autant à l’esprit d’aventure de Looper que l’on pourrait songer à l’écoute de ce deuxième album, témoin de la capacité nouvelle des Irlandais à diversifier leur palette de sons et de climats. Ne se cantonnant plus à la mélancolie à guitare, Michael Smalle et Gerard Connolly s’aventurent à plusieurs reprises avec bonheur dans le domaine des sonorités synthétiques ou cuivrées. On ne peut que se féliciter de ces excellentes initiatives qui ont également pour intérêt de multiplier les références : tour à tour The Go-Betweens, Stereolab, Animals That Swim, voire Labradford, les Cane aux 141 visages ne perdent plus leur temps à creuser un sillon unique et stérile. Plus enjoué, moins introspectif, Garden Tiger Moth laisse également entrer un peu de lumière et de réalité extérieure dans un univers autrefois clos. Tout en conservant une sensibilité bien réelle, Cane 141 découvre donc de nouvelles façons de la faire partager. Une belle performance.

Matthieu Grunfeld

Partager sur Facebook Partager sur Twitter