Listomania
4 mars 2019
Festival Transfer : la playlist des programmateurs !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Festival Transfer : la playlist des programmateurs !

Du 7 au 9 mars à Lyon, le festival Transfer affiche une programmation alléchante concoctée par les agences Loud Booking et Mediatone. Elles ont préparé pour Magic une playlist issue de cette troisième édition.

 

Jacco Gardner – Levania

Ce jeune multi-instrumentiste néerlandais écrit des pop songs psychédéliques entre le Syd Barrett des Pink Floyd et le Brian Wilson des Beach Boys. Un des premiers temps fort du festival avec son live quadriphonique.

Beak> – Brean down

C’est le trio de Bristol dont l’un des membres n’est autre que Geoff Barrow (membre de Portishead et tête pensante du label Invada records). On est très heureux de les avoir sur Transfer. Véritablement incroyable sur scène, le groupe est un autre temps fort du festival.

Gum Takes Tooth – The Arrow

Un duo Londonien qui compose une musique électro indus dans l’esprit de Coil, Throbbing Gristle, avec des productions dans le style du label Warp. Arrow, leur 3ème album, est sorti en janvier 2019. Ils clôtureront la soirée du samedi 9 mars.

Le Comte – Eva

Projet solo de Christophe Le Comte, dans lequel il s’affranchit de toutes contraintes pour nous livrer une musique ambient teintée d’electronica.

Raoul Vignal – The Dream

Originaire de Lyon, Raoul Vignal commence à se produire en solo dès l’âge de 20 ans. Au fil de ses prestations scéniques, il tisse un univers délicat et harmonieux, une folk intimiste et visuelle où son jeu de guitare (finger-picking et accordages alternatifs) devient une résonance subtile. Après une résidence à l’Epicerie Moderne, il se produira pour la première fois en quartet lors de cette troisième édition du festival Transfer.

Toy – Sequences

Pour leur retour au premier plan, nous sommes ravis de recevoir Toy. Leur dernier album est un retour au source et le concert du groupe sera une invitation à un voyage psychédélique ponctué de breaks, de sonorités torturées et hypnotiques. On a vraiment hâte de voir ça en live.

Temples – Certainly

Virtuose, colorée, psychédélique…. La pop euphorique et aérienne du groupe anglais Temples débroussaille le meilleur des 60’s dans toute leur flamboyance! Le groupe était en studio en dernièrement. Peut-être entendra-t-on en exclusivité quelques nouveaux titres du prochain album …

Off Models – Fast Life

Le pedigree de ces filles et garçons modèles (hum…) met forcément en émoi tout fan de la scène punk-rock régionale. Ils continuent de brasser les styles, c’est dans leur ADN, mais sans délaisser leur principal moteur : l’énergie. Ici, elle est contenue dans des guitares n’hésitant pas à partir dans les contrées shoegaze des groupes 4AD, reposée sur une base rythmique sachant dompter les courbes, et enfin catalysée par un chant nuancée mais sortant volontiers de ses gonds quand l’occasion se présente.

Johny Mafia – Crystal Clear

Avec leur rock cinglant et cinglé, ces Bourguignons de Sens (la capitale du monde comme ils aiment à dire), déploient une énergie jubilatoire sur scène. Féroces, furieux, drôles et fougueux mais surtout talentueux, ils réveillent en nous le côté sale môme des pogos de notre jeunesse.

She Past Away – Rituel

Avec ses ambiances sombres et synthétiques, le duo turque s’aventure sur les routes gelées de la dark wave.

Retrouvez toute la programmation de la troisième édition du Festival Transfer ici. Des billets sont disponibles par là. Toutes les informations sont accessibles sur l’événement du festival. Les concerts sont répartis entre les salles du Transbordeur et de l’Epicerie moderne.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter