Listomania
3 avril 2019
Festival Musical Écran : la playlist des programmateurs !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Festival Musical Écran : la playlist des programmateurs !

Le Musical Ecran festival de documentaires musicaux se tient du 7 au 14 avril, en différents lieux notables de Bordeaux. Richard Berthou (vice-président de l’association Bordeaux Rock), Nicolas Guibert (programmateur au Cinéma Utopia) et Aymeric Monségur (coordinateur de l’association Bordeaux Rock), nous ont concocté une playlist spéciale à l’occasion de la cinquième édition du festival.

Les choix d’Aymeric Monségur :

L7 – Andres

« Il s’agit du premier morceau que j’ai entendu du groupe L7. C’était en 1994, la vidéo devait passer tardivement dans Best of trash sur M6, un vrai choc, je les ai vues plusieurs fois par la suite pour des concerts inoubliables. Nous sommes ravis de rediffuser, cette fois-ci en clôture, l’excellent documentaire L7 : Pretend We’re Dead, consacré au groupe qui avait d’ailleurs remporté le Prix du Jury l’an dernier au festival ! Issu d’un crowfunding et basé sur des centaines d’heures d’archives personnelles et d’interviews (Nirvana, Joan Jett, Lydia Lunch, ..), le film décrit la folle course, entamée en 1985 durant seize ans, de L7 groupe féminin qui a probablement le mieux définit le son et l’énergie du mouvement Grunge. »
Projection du documentaire L7 : Pretend We’re Dead  le dimanche 14 avril à 20h30 au Cinéma Utopia.

 

Sonic Youth (ft. Lydia Lunch) – Death valley 69

« À peu près au même moment que L7, je découvre Hardcore une série de vidéos de Richard Kern sacrément transgressives où l’ultra violence est toujours intimement mêlée à des performances sexuelles explicites et débridées. Dans cette série, on trouve le premier clip officiel de Sonic Youth Death valley 69 single de l’album Bad Moon Rising sorti en 1985. Le documentaire Desolation Center que nous projetons cette année au festival pour sa première française retrace cette époque au début des années 80, où, suite à un arrêté municipal interdisant les concerts dans les clubs de Los Angeles, des school bus ont été affrétés  pour le public pour assister à des concerts organisés dans le désert californien, prémices du Burning Man et autre Coachella. On y trouve notamment  des performances publiques rares et hallucinées de Sonic Youth en plein milieu du désert Mojave ! Un document exceptionnel sur une époque où la nécessité de repousser les limites de la musique, de l’art est des performances était une évidence. »

Projection du documentaire Desolation Center en première française le dimanche 14 avril à 18h au Cinéma Utopia.

 

Les choix de Richard Berthou

Ryuichi Sakamoto – Kachyakuchyane

« L’album B2-unit est une piste importante pour découvrir l’odyssée électronique de Ryuichi Sakamoto entamée dans les 80’s et toujours intacte. Ce musicien, compositeur de musiques de films, producteur, mais également acteur ou activiste écolo, a sorti consécutivement des albums expérimentaux pop ou ambient souvent à l’avant-garde. Dans le documentaire Coda qui lui est consacré et que nous projetons au festival cette année, il nous explique comment, à la recherche du son ultime, il pense avoir pu suivre sa route sans se perdre. »

Projection du documentaire Ryuichi Sakamoto : Coda le lundi 8 avril à 21h au Cinéma Utopia.

 

Daniel Darc – Pitchipoi Hotel

« Peu d’artistes français ont su écrire des textes parfaits sur des mélodies efficaces. Et quand bien même ils y sont parvenus, ils n’ont pas toujours été compris. Daniel Darc reste probablement l’un de ces artistes et aussi un grand poète méconnu. Présenté en compétition au festival, le documentaire Daniel Darc : Pieces of My Life est un superbe portrait basé sur de nombreuses interviews que Daniel Darc avait faites avec les réalisateurs pendant plusieurs années. Touchant et rare ! »

Projection du documentaire Daniel Darc : Pieces of My Life le mardi 9 avril à 21h au Cinéma Utopia, en présence des réalisateurs du film.

 

Les choix de Nicolas Guibert

Mulatu Astatke – Yekermo Sew

« Si beaucoup d’entre nous ont découvert le son envoûtant des musiques éthiopiques dans le film Broken Flowers de Jim Jarmusch, tout le monde n’a peut-être pas pris le temps de se pencher sur sa provenance. C’est cette histoire que retrace le magnifique documentaire Ethiopiques : Revolt of the Soul que nous proposerons cette année à Musical Écran, le tout en présence exceptionnelle de Francis Falceto, spécialiste français passionné qui contribua à faire connaître les éthiopiques à un large public. »

Projection du documentaire Ethiopiques : Revolt of the Soul le jeudi 11 avril à 20h45 au Cinéma Utopia, en présence de Francis Falceto.

 

Madlib – Slim’s Return

« Le documentaire Blue Note Records : Beyond the Notes à l’affiche du festival cette année, est un voyage passionnant et émotionnel dans les coulisses du label pionnier américain, qui a donné une voix à quelques-uns des meilleurs artistes de jazz des 20ème et 21ème siècles. Depuis 1939, Blue Note inspire des générations de musiciens en quête d’individualisme et représente la liberté d’expression, l’égalité, le dialogue – des valeurs toujours aussi actuelles aujourd’hui qu’à la création du label. Cet album du beatmaker Madlib, signé sur le label Blue Note, en est la quintessence. »

Projection du documentaire Blue Note Records : Beyond the Notes le mardi 9 avril à 21h15 au Cinéma Utopia.
Le festival a lieu dans différents lieux de la capitale girondine : le Cinéma Utopia, l’Institut Cervantes, la Bibliothèque de Bordeaux, le CAPC et le Goethe-Institut
Partager sur Facebook Partager sur Twitter