Playlist
2 juillet 2018
Festival Hautes Fréquences : la playlist du programmateur, Cédric Streuli
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Festival Hautes Fréquences : la playlist du programmateur, Cédric Streuli

Les 27 et 28 juillet, une sélection d’artistes suisses et français se réuniront au festival Hautes Fréquences à Leysin en Suisse pour deux jours éclectiques et underground. En attendant, le programmateur Cédric Streuli nous dévoile sa playlist coup de cœur.

Vendredi 27 juin 

Louis Jucker :
Tel Le Corbusier, de La-Chaux-de-Fonds vers le monde. Le musicien, producteur, alchimiste, touche à tout, Louis Jucker a participé à de nombreux projets, pour le théâtre, la scène ou l’éternité. Oscillant, au gré de ses projets, entre un blues-folk grinçant, un rock tout à fait 90’s, ou beaucoup plus hardcore, il a notamment sorti l’an dernier un coffret rassemblant 40 morceaux enregistrés avec plein de gens entre 2012 et 2016. L’Altro Mondo : Music with lovers and friends.

Ata Kak :
On est nombreux à se souvenir de la déferlante provoquée il y a quelques années par Obaa Sima, titre culte du ghanéen Ata Kak remis au goût du jour par le blog/label Awesome Tapes From Africa. Véritable pépite, cette cassette, pourtant enregistrée il y a plus de 20 ans, semble toujours quasi futuriste. Il y a un truc naïf extrêmement rassembleur. Du coup Ata Kak s’est remis à tourner. Ça serait dommage de rater son premier concert dans les Alpes.

The Mauskovic Dance Band :
Menés par Nic, qui officie également comme batteur pour Jacco Gardner et Altin Gün, les frère Mauskovic rappellent un peu les Leningrad Cowboys, version équatoriale ou subtropicale. Leur mélange d’afrobeat latin contient une touche de la rigueur d’ESG, qui aurait tout plaqué pour faire du dub. Ils font danser les gens, ils ont la classe et il n’y a pas grand-chose d’autre à dire, à part que Nic jouera deux fois, car Bruxas, son duo avec Jacco Gardner, est aussi à l’affiche de ce vendredi 27 juillet.

Samedi 28 juillet  

Melissa Kassab :

Melissa Kassab a doucement traversé les continents. Guitare au dos, sourcils froncés, bravant les éléments les plus agités, se laissant porter par les chemins de traverse, Melissa n’a jamais trébuché, jamais dormi dans un vrai lit et a choisi d’embrasser la liberté. Son disque Dog produit par Robin Girod, est à son image, parfois docile, parfois sauvage et dévoile un folk hanté de voyages et de rencontres, empli de souffle et de vie.

Deux Boules Vanille :
Le projet est né en 2012, lorsque Loup Gangloff et Frédéric Mancini construisent leurs premiers synthétiseurs analogiques. Une longue série de « Tiens, si on branchait ça là » les amène à découvrir les possibilités de combinaisons de la synthèse avec l’instrument acoustique qui les rassemblait alors, la batterie. Le rythme et la mélodie se retrouvent liés intrinsèquement, nous entraînant dans une polyrythmie de transe, d’acid house, une performance interdépendante du rythme et du corps qui le produit.

Dj Nigga Fox :
Après avoir sorti en 2013 son premier EP O Meu Estilo, à bord du navire Principe Discos, Nigga Fox est entré en force sur la scène musicale européenne et rapidement mondiale. Ses productions rythmées sont très représentatives du kuduro angolais qui fait fureur depuis plusieurs années à Lisbonne, là où il vit. Sa musique a récemment pris un tournant plus expérimental, elle a un peu changé, le tempo a ralenti et il sort cette année Cranio, via le label anglais Warp.

Alexander Robotnick :
Doyen du festival, producteur et DJ italien, Alexander Robotnick s’est fait connaître dès 1984 avec le tube Problèmes d’Amour, véritable hymne italo-disco. Il a remixé de nombreux artistes dont Detroit Grand Pubahs ou Giorgio Moroder avant de commencer une carrière de DJ. Il se produit dans les lieux les plus reconnus du globe et continue à faire danser les foules sur une musique qui provoque le sourire.

Service Fun : 
Les locaux de l’étape, ces quatre jeunes hommes de la Riviera se connaissent depuis leur scolarité et ont passé la moitié de leur vie à jouer ensemble dans de nombreuses configurations et à travers plein de styles. Ils parlent souvent avec des accents, qu’ils perfectionnent au fil des projets musicaux. Luca, Gabriel, Marc et Laurent sont Service Fun. Tels des quads KTM, ils évoluent sur tous les terrains et dans toutes les conditions. Service Fun, un concert que vous n’oublierez pas de sitôt.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter