Chroniques d'albums
9 novembre 2007
Couch - Fantasy
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Couch - Fantasy

Ne nous leurrons pas : tout ce qui vient d’Allemagne n’en vaut pas forcément la chandelle. Si Ma chérie For Painting, Tarwater ou Pole ont provoqué, coup sur coup, des surprises musicales tout à fait bienvenues, il ne faudrait pas pour autant se laisser à aller à trop de facilité critique, dans un sens comme dans l’autre. Avec ce troisième album de Couch, on se surprend, non pas rêveur éveillé, mais bien plutôt insomniaque agité, ressassant dans sa tête les deux ou trois successions de ces non-accords qui figurent toute la puissance d’un groupe comme Neu! : Couch ressemble un peu à une version insomniaque, voire somnambule des morceaux les plus rockisants de ces précurseurs, une pointe de Sonic Youth en plus… Car il s’agit bien de cela : un retour annoncé du rock le plus traditionnel, avec des riffs de guitares et de claviers, soutenus par une combinaison basse-batterie terriblement « roots ». Et dans le fond, ce n’est pas pour nous déplaire, rien ne vaut la banane d’un Elvis Presley déhanché… Trêve de plaisanteries, même si Couch ne vaut pas ses compatriotes de Tarwater, Fantasy recèle quelques morceaux de bravoure comme les très éthérés et… électroniques Nah Dran et Ubrig. Mais les plus curieux d’entre vous iront surtout jeter une oreille du côté du Tied And Tickled Trio, formation nettement plus aboutie et intéressante, dans laquelle officie le bassiste de Couch.

Joseph Ghosn

Partager sur Facebook Partager sur Twitter