Chroniques d'albums
9 novembre 2007
Aphex Twin - Drukqs
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Aphex Twin - Drukqs

« Yesterday, I had a dream »… Tu parles d’un « dream », un pur cauchemar, oui ! Moi, le « Mac user », j’étais devenu un employé de Microsoft, chargé, rien de moins, que de débuguer Windows le malheureusement célèbre système d’exploitation de tout PC qui ne se respecte pas. Les millions de lignes de codes défilaient à l’écran, rapidement, sous la forme d’une formidable cascade chaotique et absconse pour le commun des mortels, dont, bien sûr, je ne faisais pas partie. Moi, le « nerd » prétrentenaire, cheveux longs, bouc, t-shirt crade, QI de 140 et les deux hémisphères cérébraux en hyper connexion. Sauf que ce putain de langage est constitué de multiples couches qui se superposent les unes aux autres, au fur et à mesure des nouvelles versions… Z’auraient pas pu écrire proprement leur système ces crétins ! C’est bien d’avoir l’emballage, le discours marketing et l’accès au grand public, mais maintenant on fait quoi pour éliminer les bugs ? Ça fait du bruit, ca casse, ça part dans tous les sens… Faut redonner un peu d’humanité, d’intuition et de convivialité à tout ça. Pas évident, la formation, ça finit par déformer l’esprit et les sens. Allez mec, courage. Biiiiiip… Encore un ? Ah, non, Dieu merci, c’est le réveil. Putain, faut que j’y pense. Ne plus m’endormir avec Aphex Twin en fond sonore. Bad trip. So bad.

Jean-Fabien

Partager sur Facebook Partager sur Twitter