Chroniques d'albumsEn écoute
17 avril 2018
Drinks, restitution d’instants passés
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Drinks, restitution d’instants passés

Certains disques diffusent leur charme de manière insidieuse, comme sur ce second disque de Drinks avec la rencontre entre la galloise Cate Le Bon et l’américain Tim Presley. Hippo Lite est la restitution d’instants passés dans la campagne cévenole. C’est une vie bruissante, mille détails que l’on perçoit dans ces expérimentations parfois difficiles, entre posture hantologique et exigence lo-fi. On se perdra dans ce krautrock sec et minimal, puis on cherchera des points de repère dans l’atonalité et la dodécaphonie. C’est souvent confus, brouillon, récréatif mais d’une véritable inventivité qui pardonne les quelques défauts et les rares facilités d’un disque plutôt intriguant qui devrait ravir tout fan de Don Van Vliet ou encore d’Henry Cow. Les autres n’y entendront pas grand-chose.

Gregory Bodenes

Drinks
Hippo Lite
(Drag City)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter