Chroniques d'albums
13 avril 2012
David Bartholomé - Cosmic Woo Woo
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

David Bartholomé - Cosmic Woo Woo

Qu’il s’agisse d’une simple parenthèse dans sa carrière ou de la fermeture définitive de la maison Sharko, le premier album solo de David Bartholomé donne lieu à de belles réjouissances. Aussi pétillantes que des coupes de champagne dégustées dans un sauna un soir de nouvel an, les onze chansons qui composent Cosmic Woo Woo voient le chanteur belge s’affranchir de son goût prononcé pour le triolisme qui finissait par restreindre son écriture pop. Comme Beck avec Odelay (1996), le fantasque coloriste donne enfin libre cours à ses envies les plus folles… Qu’il se la donne avec Hawksley Workman le temps d’une bataille hilare de boules de neige (Snow) ou qu’il visite en solitaire la Jamaica et les plus accueillantes étoiles en M (Moon, Mars), le petit génie du plat pays n’oublie jamais de composer d’irrésistibles tubes de poche (In The Middle Of, Sing).

Photobucket

Et si son journal de route révélait son sens aigu de l’autodérision (Sharko Journal 2003-2009), des titres tels que le très cool Speak Out (en compagnie de Fanny Beriaux) et Ocean Dry témoignent au contraire du sérieux du bonhomme pour tout ce qui touche à la musique. Jamais aussi touchant que dans le plus simple appareil (We Spent), David Bartholomé a l’acoustique légère et le phrasé sautillant. Serties de cordes (pour chialer), de chœurs lyriques (pour rêver) et de claviers (pour sauter comme un gosse), ses chansons s’inspirent autant des mélodies des années soixante que des trente glorieuses – la fanfare de poche qui conclut Speak Out en beauté, les accords jazzy de Everybody. Au-delà de références cinématographiques déclarées mais pas forcément évidentes à déceler – Terrence Malick et Paul Thomas Anderson en tête –, Cosmic Woo Woo a des effets si bénéfiques sur le moral des croupes que tout abus est franchement conseillé pour la santé : le disque idéal pour s’envoyer en l’air.

Renaud Paulik

Partager sur Facebook Partager sur Twitter