En écoute
27 novembre 2017
Ces merveilles du monde arabe enfin « diggées »
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ces merveilles du monde arabe enfin « diggées »

An eclectic selection of music from the Arab world, septième sortie du label Habibi Funk, commence à lever le voile sur des artistes marocains, algérien ou soudanais qui méritent d’être découverts.

Après seulement deux années d’existence, le label Habibi Funk, de la famille de Jakarta Records, s’est imposé parmi les “crate diggers” les plus intéressants du paysage, aux côtés d’Awesome tapes from Africa ou Soundway records. Cette septième sortie du label, An eclectic selection of music from the Arab world, propose des habitués du label, comme le Marocain Fadoul, le groupe tunisien Dalton ou le superbe Égyptien Al Massrieen, dont on peut retrouver la compilation sortie plus tôt cette année chez Habibi Funk. Parmi les plus belles nouveautés de ce mix, Mallek Mohamed, un Oranais qui a quitté l’Algérie dans sa vingtaine pour Paris, et sa chanson Rouhi Ya Hafida : sa voix puissante et mélancolique posée sur un rythme presque disco et afrobeat en font un titre aussi unique que poétique. Al Asafir, une ballade du Soudanais Kamal Keila, est une autre des superbes trouvailles de cet album. Considéré comme le Fela Kuti du Soudan, on entend plutôt des influences de l’Éthiopie voisine sur ce titre, mais Kamal Keila est une voix politique forte dans un pays instable et en proie à la répression. Si cet “eclectic mix of music” est un avant-goût de sorties plus complètes de chacun de ces artistes, on peut s’attendre à des raretés qui peuvent devenir des classiques.

Anastasia Lévy

An eclectic selection of music from the Arab world
(Habibi Funk)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter