Listomania
21 juin 2019
Band Apart, Cassius, Mort Garson… : ça sort aujourd’hui et Magic aime
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Band Apart, Cassius, Mort Garson… : ça sort aujourd’hui et Magic aime

Avec le Dreems de Cassius du regretté Philippe Zdar, et deux rééditions majeures de Band Apart et Sigur Ros, Magic vous a sélectionné les disques importants qui sortent ce vendredi 21 juin.

BAND APART – Band Apart
(Crammed Discs)

•••••°

Le label belge Crammed Discs fait renaître Band Apart, un de ses premiers (et inclassables !) artistes avec une réédition de leur modeste mais importante discographie. Le duo franco-américain s’est séparé en 1983, deux ans après leurs débuts et l’apparition d’un EP de quatre titres suivi d’un album. La réédition de l’oeuvre no-wave de la new-yorkaise Jayne Bliss et du marseillais Mader comporte les quatre titres de cet EP, cinq titres de l’album et deux morceaux bonus. Il est tout à fait recommandé de se replonger dans la discographie de Band Apart, enfant décadent de tout ce qui agitait New York à la fin des années 70 et soeur des musiciens de la vague européenne des « Jeunes Gens Mödernes ».

CASSIUS – Dreems
(Universal Music France)

Ce devait être un jour heureux. Dreems, cinquième album de Cassius, groupe pionnier de la French Touch qui en aura entraîné tant d’autres dans le sillon de son électro polymorphe. L’histoire est cruelle et inacceptable puis Philippe Zdar, moitié de ce duo légendaire, est mort brutalement jeudi 19 juin, à deux jours de la mise en bac. Nous sommes en train de rédiger la chronique de cet album pour le numéro 216. Énorme pensée pour la famille et les nombreux amis de Philippe Zdar.

MORT GARSON – Mother Earth’s Plantasia
(Sacred Bones Records)

••••°°

Journey Through « The Secret Life of Plants » de Stevie Wonder, inspiré d’un best-seller douteux du même nom, était la grosse plante qui cache une forêt de bonsaïs. Soit la mode seventies de la «musique pour plantes». Aucune volonté d’encaissement cynique ou de ricanement pour une étrangeté easy-listening derrière cette réédition : Plantasia est un joli album au premier degré, pas si loin, dans ses épanchements au Moog, de l’art d’un François de Roubaix à la même époque. À défaut de faire pousser plus vite les plantes, il remplit la promesse brandie par Rhapsody in Green, un de ces morceaux: celle d’une douce et mélancolique rhapsodie en vert.

JANE WEAVER LOOPS In The Secret Society
(Fire Records)

••••°°

Loops In The Secret Society se veut être la prolongation de The Silver Globe (2014) et Modern Kosmology (2017), voire une relecture ou une reconstruction de titres extraits de ces deux albums. On navigue à vue dans une brume épaisse entre krautrock et pop psyché, que n’aurait pas reniée Broadcast. Il ne faudra pas trop s’installer dans un confort moelleux ici, tant les climats sont changeants. Jane Weaver nous égare avec un plaisir évident dans ses expérimentations au clair-obscur troublant.

V/A DIGITAL KABAR
Electronic Maloya from La Reunion since 1980
(InFiné)
••••°°

Le maloya fait honneur à ses origine réunionnaises, métissées, en se mariant régulièrement à d’autres sonorités. Sur cette compilation, intrinsèquement hétéroclite, ce sont les penchants électroniques qui sont mis en avant : en versions trance, dub ou dubstep, en remixs inventifs de morceaux « traditionnels » de Maya Kamaty, Patrick Manent ou Salem Tradition, ou s’aventurant vers la musique contemporaine. En multiples occurrences et styles, mais sans jamais perdre l’essence et la force première de cette musique de lutte et de vie : l’art de rassembler…

SIGUR RóS
Ágætis Byrjun – A Good Beginning – 20th Anniversary Edition,
(ADA / Warner)

Vingt ans après la sortie de leur album culte Ágætis Byrjun, Sigur Rós sort un coffret que tout fan du groupe islandais se doit de posséder. Sept vinyles dont trois de démo et de collectors, leur live à l’Íslenska Óperan en 1999, mais aussi un livre de 84 pages racontant la genèse du disque. Cette collection, qui sera aussi disponible au format CD, contiendra les enregistrements originaux mais aussi de nombreuses raretés.

BEDOUINE – Birdsongs of a  Killjoy
(Spacebomb Records)
••••°°

L’Américano-Syrienne Azniv Korbejian séduit autant avec Birds Songs of a Killjoy qu’avec son impeccable introduction éponyme au songwriting folk des années 1960 sortie il y a deux ans. Comme Aldous Harding, Bedouine trousse des mélodies qui offrent à son phrasé une tournure plus inattendue. Côté textes, elle rejoue la partition de son premier album, intensément personnel, pour guérir ses traumas. Ici, l’insécurité en amour, ou l’amour en cage, histoire de parfaire la métaphore volatile, omniprésente.

BEAK> – Life Goes On EP 
(Invada Records)

Beak>, projet très excitant comprenant le célèbre Geoff Barrow de Portishead, revient avec un nouvel EP, quelques mois après la sortie de son troisième album >>>, qui fut un coup de coeur Magic. On y retrouve toujours ce qui fait l’essence du groupe, une fusion entre du krautrock et de la pop plus électronique, toujours distordu, atonal et torturé. Principale inspiration de l’EP, la visite du groupe à Mexico City et ses fillettes, dont on peut entendre la voix au début de Life Goes On, qui revendent des morceaux de ferraille dans le but de se faire un peu d’argent de poche… Ça annonce la couleur.

HATCHIE, Keepsake
(Heavenly Records/[PIAS])
••••°°

Hatchie passe à la moulinette power pop le shoegaze façon My Bloody Valentine, son groupe préféré. Hariette Pilbeam, originaire de Brisbane dans le Queensland, excelle dans le mélange des genres, lorgnant aussi du côté de l’indus avec des sons plus lourds. Ses chansons, bâties le plus souvent sur une ligne de basse (son instrument), sont denses, scintillantes, euphoriques ou nostalgiques, et laissent toute la place à sa voix. Côté textes, l’artiste de 26 ans rompt avec les naïves bluettes de son premier EP Sugar & Spice pour explorer des terrains méconnus, comme la santé mentale ou la jalousie en amitié.

Mais rien ne vous empêche d’écouter aussi les autres sorties du jour :

Titus Andronicus – An Obelisk (Merge Records / Differ-ant)
Black Pumas –  Black Pumas (PIAS / ATO Records)
Henrik Lindstrand – Nattresen (One Little Indian)
Quantic – Atlantic Oscillations (Tru Thoughts / Bertus)
Fruit Bats – Gold Past In Life (Merge Records / Differ-ant)
The Rhythm Method – How Would You Know I Was Lonely ? (Moshi Moshi)
The Raconteurs – Help Us Stranger (Third Man Records)
Kirin J Callinan – Return to Center (EMI)
Black Midi – schlagenheim (Rough Trade)
Fuctape – Fuctape

Partager sur Facebook Partager sur Twitter