En kiosque actuellement Commander

Biographie

Avec un nom qui ressemble à la signature d’un courrier des lecteurs, Dominique A manie les lettres aussi bien que la musique. En près de vingt ans de carrière, le chanteur s’est fait une place unique dans le paysage musical hexagonal. Chantant des textes mélancoliques et réalistes sur des musiques minimalistes aux teintes pop rock, le musicien a toujours cherché à s’émanciper de l’étiquette chanson française. Son somptueux premier album, La Fossette (1992), a d’emblée été salué par la critique, révélant un auteur discret et prometteur. Sillonnant les routes comme Don Quichotte et Rossinante, Dominique Ané et sa musique ont peu à peu conquis le public français, charmé par l’univers personnel de l’artiste. Le voyageur n’est pas pour autant solitaire et multiplie les collaborations. Il a notamment produit les albums de Françoiz Breut, sa complice des débuts. Le chanteur est aussi surprenant qu’il est audacieux. Après le succès de La Mémoire Neuve (1995), il attend quatre années pour sortir Remué (1999), un disque obscur et déconcertant. Mais le rythme des enregistrements s’accélère et d’envolées lyriques en bonds électriques, près d’un album par an paraît. En 2006, il renoue avec le producteur Dominique Bresson et sort L’Horizon, dont la plume délicate confirme ses talents d’auteur. Il est d’ailleurs chroniqueur musical et a également écrit son autobiographie, Un Bon Chanteur Mort (2008). En 2009 paraît son huitième album, La Musique, aussi dense et subtil que les précédents. Car on a beau retracer sa carrière de A à Z, il reste difficile de percer le mystère de Dominique.
A voir ailleurs :