13 avril 2010
Ela Orleans
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ela Orleans

D’origine polonaise, Ela Orleans fait vaciller ses créations sonores dans le Landerneau new-yorkais depuis une poignée d’années. Elle a notamment fricoté avec Marc Orleans (Ozone Swimmers, 3i’s, Franklin’s Mint), Phil
Franklin (Franklin’s Mint), Tom Greenwood (Jackie O Motherfucker), Adam Nodelman
(Franklin’s Mint / RIP), Kevin Shea ou Matthew Wascovich (Jackie O Motherfucker, Scarcity of Tanks).Usant de violon, guitare, piano, sampler et autres accidents soniques, Ela Orleans tricote des pièces musicales étourdissantes de beauté interlope, détachées de tout mais si proche de l’âme. Son premier album High Moon, Low Sun est paru via le label italien Setola di Maiale en novembre 2008, quand le successeur sortait un an plus tard chez les Français La Station Radar.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter