En kiosque actuellement Commander

A lire

Northern Council de College

chronique d'album
Les néo-néo-romantiques, c’était bien, mais c’est fini. Deux ans après Secret Diary (2009), David Grellier propose un deuxième album de son projet College. Or, de l’eau à couler sous les ponts depuis 2007, moment où le Nantais décidait de monter son blog Valerie, scotché au revival eighties. Au-delà de toute espérance, Valerie fut un carrefour qui, non seulement révéla une foultitude d’electro kids fantasmant une période qu’ils n’avaient pas connue (d’Anoraak à Minitel Rose en passant par The Outrunners et Russ Chimes), mais qui permit aussi au collectif d’artistes des bords de Loire de faire le tour du monde, de New York à Sydney. Pourtant, ce ne fut là qu’un des projets de David Grellier, véritable entrepreneur qu’on connaît aussi, sous le pseudonyme de Mitch Silver, comme musicien déjanté dans d’autres sphères à la fois queer et punk.


Answers


TWA Flight 450

On ne sait si la raison principale provient du temps passé sur la route, ou bien de la confrontation à la dureté du business, ou tout simplement du temps qui passe, mais le garçon a gagné en maturité. On le ressent dans les sombres et intenses plages instrumentales qui composent Northern Council. Finies les ritournelles qui devaient autant à A-Ha qu’à Propaganda. Les influences convoquées ici lorgnent en amont de 1984 (le centre de gravité de Valerie), vers la seconde partie des années 70, celle des derniers soubresauts allemands du rock planant, de Tangerine Dream à Manuel Göttsching. Mais elles se rapprochent aussi de la techno américaine de Juan Atkins et de Kevin Saunderson. On ressort de l’écoute de cette jonction inédite avec un mélange de trouble et de jubilation. On apprécie aussi comme un clin d’œil le travail visuel de The Zonders, les graphistes berlinois de Valerie qui évoluent au diapason de la musique.

> Écoutez Northern Council en intégralité.
Gérôme Guibert
MAGIC RPM  #151

Les 20 derniers articles ( Chronique d'album )